VIDEO. Dans les coulisses d'une tiny house "low-tech"

"Ici, on ne vit qu'avec des systèmes qui permettent de vivre de manière écologique à moindre frais." Clément et Pierre-Alain sont ingénieurs. Ils ont fait l'expérience de vivre pendant un an dans cette maison qui n'est reliée ni à l'eau, ni à l'électricité, et qui fonctionne à 100 % avec des "low-techs". "Un des premiers systèmes qu'on a, c'est le capteur à air chaud. L'idée, c'est le même principe qu'une voiture qui a été garée en plein soleil l'hiver. Quand le soleil rentre à l'intérieur, il y a une surface noire qui va venir en fait créer de la chaleur. Et en fait, l'air de la maison va être chauffé grâce à ce système", explique Pierre-Alain. Cette technique permettrait aux ingénieurs de gagner jusqu'à 25 % de chauffage l'hiver. Et pour avoir de l'eau ? Pour l'eau, l'eau de pluie qui tombe sur le toit sert à remplir des cuves. "Ça rentre dans la gouttière par ici, là on a une crépine en fait, un petit filtre qui va retenir les impuretés, les feuilles, les mouches mortes, etc. Et après, hop ! Ça rentre dans la cuve par ici", nous montre Pierre-Alain. Et pour chauffer l'eau, Clément et Pierre-Alain utilisent un chauffe-eau solaire. Et concernant l'eau potable, les deux ingénieurs estiment en avoir besoin de 5 % de leur consommation globale. "L'idée, c'est vraiment d'avoir une partie qui est propre mais qui n'est pas forcément potable, et ensuite, quand on a besoin d'eau potable, on va venir la potabiliser à l'intérieur", précise Pierre-Alain.