VIDEO Conférence de Jean Castex : les internautes dans l'incompréhension totale après l'annonce des nouvelles mesures

·1 min de lecture

C'était une conférence de presse attendue par des millions de Français. Ce jeudi 18 mars, Jean Castex devait enfin révéler les nouvelles mesures pour lutter contre la Covid-19, alors que la France est frappée de plein fouet par une troisième vague. Certains étaient aussi devant leur poste de télévision pour guetter de nouvelles bourdes du Premier ministre ou de ses équipes techniques... et ont été récompensés dès les premières secondes de sa prise de parole. Jean Castex a donc annoncé un retour au confinement 7j/7 pour 18 départements du pays, dont l'intégralité de l'Île-de-France et des Hauts-de-France. Mais ce confinement ne sera pas le même qu'en mars et en octobre de l'année dernière. Les écoles resteront ouvertes, tandis que les commerces non-essentiels seront fermés. Il sera par exemple possible de sortir pour une durée illimitée, dans un rayon de 10km autour de chez soi, avec une attestation.

L'avenir n'est donc pas très clair pour les habitants de ces départements, un peu perdus dans les annonces du Premier ministre. Une incompréhension qui s'est ressentie sur les réseaux sociaux après la conférence de presse, avec de nombreux internautes exprimant leur agacement face à ce grand flou. "Donc on est confinés mais on peut sortir ? Quelqu’un m’explique ?", demande un internaute sur Twitter. "Si j'ai bien compris, le risque de contamination étant plus important dans un espace clos, il faut (si possible) se confiner en restant à l'extérieur. J'ai bon ?", tente de résumer un autre (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Un dîner presque parfait : une candidate manque de se prendre un énorme coup de bâton
VIDEO Jean Castex : ce détail de la conférence qui a profondément agacé les internautes d'emblée
VIDEO Le 6 à 7 : Benjamin Castaldi se fait sèchement tacler sur son régime
VIDEO Cyril Féraud surpris par le tatouage très original d'un candidat de Slam
VIDEO Incroyables transformations : une candidate "mi-satanique mi-licorne" sidère les experts