VIDEO. Quel comportement adopter pour faire face aux méduses ?

Les méduses sont présentes dans la grande majorité des océans. Leurs filaments contiennent des cellules venimeuses qui se plantent dans la peau lors d'un contact. Suivant les espèces et les personnes, les conséquences peuvent aller d'une démangeaison légère à la mort dans de rares cas. Éviter le contact Dans l'eau, les méduses ne sont pas toujours faciles à repérer. Si des panneaux signalent la présence de méduses dangereuses, il est impératif de respecter les consignes et dans certains cas, d'éviter la baignade. Pour limiter les contacts directs, on peut se baigner en combinaison et avec des chaussures d'eau. Attention aux méduses échouées car le venin peut rester actif plusieurs heures. En cas de piqûre grave Certains océans tropicaux abritent des méduses particulièrement venimeuses, comme la cuboméduse d'Australie ou les autres cubozoaires. Dans les zones géographiques concernées, il faut rapidement appeler les services d'urgence si une piqûre provoque : une lésion violacée en forme de fouet, une perte de connaissance, une accélération du rythme cardiaque, des douleurs intenses dans plusieurs parties du corps, des difficultés à respirer, des vomissements… En attendant l'arrivée des secours, les autorités australiennes conseillent de verser du vinaigre sur les tentacules pour limiter la propagation du venin. Si ce n'est pas possible, on peut utiliser de l'eau de mer. Ensuite, retirer délicatement les tentacules restantes, par exemple avec une pince. En cas de piqûres moins graves En dehors de ces espèces, la majorité des méduses sont peu venimeuses pour l'homme. Elles peuvent néanmoins provoquer des démangeaisons ou des brûlures. En cas de piqûre, il faut regagner la plage puis rincer avec de l'eau de mer. N'utiliser ni alcool, ni urine, ni eau douce, car cela peut aggraver la piqûre. Il est ensuite recommandé d'enlever les cellules venimeuses avec une pince ou des mains protégées. Ensuite, pour soulager la douleur, plusieurs agences publiques recommandent de tremper la zone dans de l'eau chaude pendant plusieurs dizaines de minutes. Si la douleur persiste, ou si d'autres symptômes apparaissent, il faut consulter un médecin.