VIDEO Le club des invincibles : Mélanie Page victime d’une chute, Nagui se moque !

·1 min de lecture

Ce samedi 5 juin, Nagui présentait une toute nouvelle émission sur France 2 : Le club des invincibles. Des célébrités devaient répondre à un maximum de questions, dans le but d’affronter un quatuor composé des meilleurs candidats de la télévision. Face aux célébrités : Paul et Romain, deux anciens champions des 12 Coups de midi sur TF1, et Sandrine et Marie-Christine, deux candidates emblématiques de Tout le monde veut prendre sa place. Le jeu s’est déroulé en trois manches.

La première a été remportée par l’animateur Thomas Isle, la seconde par Bruno Guillon et la troisième par Mélanie Page. Chaque célébrité a, à son tour, affronté le quatuor des invincibles avant l’affrontement ultime : le trio, face aux quatre candidats ! Alors que l’épouse de Nagui, le présentateur des Z’amours et l’époux de Carole Tolila étaient dans un sas insonorisé, Paul, Romain, Sandrine et Marie-Christine devaient répondre à la question suivante : avec qui Charlie Chaplin a-t-il joué dans un film ? Le quatuor avait le choix entre plusieurs réponses, et ils ont longtemps hésité avant de porter leur choix sur les fils de Charlie Chaplin.

Une question à laquelle devait également répondre le trio, une fois sorti du sas. Sauf que cela ne s’est pas passé comme prévu à cause de Mélanie Page. Avec sa robe longue, ses talons hauts et une petite marche qu’elle devait grimper, la jolie blonde a été victime d’une violente chute, sous les yeux de Nagui ! Au lieu de porter secours à sa belle, le présentateur du Club (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Nagui : cet incident technique survenu en plein tournage qui l’handicape au quotidien
VIDEO Le club des invincibles : Nagui salue sa « maîtresse » devant sa femme Mélanie Page
« Il va y avoir des surprises » : Nagui fait une grande annonce sur Instagram
Eurovision 2021 : Maneskin, le groupe gagnant, accusé de plagiat
VIDEO Incroyables transformations : une candidate perd 12 kilos, son compagnon n'en revient pas