VIDEO. Cinq moments qui ont fait Planète Rap

"Diam's, moi, elle m'a toujours... Elle m'a toujours fasciné. Pour moi c'est LE plus grand du rap français. Je dis "le plus grand" exprès, car souvent, on dit "oui, mais le rap y a pas assez de nanas et tout..." Ben voilà : s'il n'y a pas assez de nanas, en tout cas il y en avait une, mais qui a mis tous les mecs à l'amende : c'est Diam"s", affirme Fred Musa, animateur de radio. Le clash de Sinik et Diam's Parmi les moments importants de Planète Rap, Fred Musa souligne le clash Sinik et Diam's. "Ce moment, si je l'ai choisi, c'est parce que, voilà... J'ai un respect éternel pour Diam's. Diam's, j'ai eu la chance, en plus, en 2006, de la suivre sur la confection de son album "Dans ma bulle", raconte l'animateur de radio. Le freestyle record de Jul "Alors, ça aussi, pareil, il fait partie, pour moi, des artistes qui sont absolument extraordinaires. Jul, c'est... Il avait raison d'appeler ses projets "L'ovni", c'est un ovni", estime Fred Musa. "Jul, c'est clairement celui qui bosse le plus ses Planète Rap. En quelques années, il nous a délivré... Si tu prends tous les albums inédits, bon il en sort aussi des gratuits, mais à Planète Rap, quand il vient faire un Planète Rap, il fait les albums inédits Planète Rap", continue-t-il. Le Planète Rap de Lomepal "Lomepal, il y a des moments, comme ça, qui sont extraordinaires : t'as un moment où il vient, un jour, avec Philippe Katerine dans l'émission, et où t'as aussi Alkpote. Et je me souviendrai toujours de ce moment irréel, déjà, où t'as Philippe Katerine, qui est quand même un personnage en lui-même, qui est un personnage. Et puis t'as Alkpote qui est juste en face, et t'as Philippe Katerine qui commence à faire son truc, et t'as Alkpote qui fait : "pute pute pute pute pute pute pute !"", se souvient Fred Musa. La découverte de Soolking "C'est dans le Planète Rap de Fianso, pour la sortie du projet de Fianso. Et Sofiane m'avait déjà parlé, m'avait fait écouter, il me dit : "putain, mais là y a un mec... Bon il a déjà sa carrière, il fait déjà des trucs, il est sur Marseille mais il vient d'Algérie, c'est Soolking", il me dit : "Je te le ramène ce soir, tu vas voir, le mec... C'est un tueur. Il sait chanter, il sait rapper... Il a un truc avec son corps, parce que comme il était danseur il a une façon de bouger, etc.." Il me dit : "Tu vas voir, ce gars, il est bluffant."", se rappelle Fred Musa. La rencontre avec Eminem à Détroit "L'interview était assez irréelle, à ce moment-là, c'était un moment assez irréel, parce que je m'attendais à voir, justement un Eminem que je sentais aussi meurtri, puisqu'il venait de perdre un de ses potes, qui s'appelle Proof, qui faisait partie du groupe D12, avec lui. Et finalement, ça a été un bon moment. On devait faire, pareil, une fois de plus, 15 minutes, et on a traîné un peu plus, 20, 30, 40 minutes, où, il y a eu un vrai échange et un vrai moment de bonheur", conclut l'animateur.