VIDEO. La chronique de Camille : la vraie nature des étoiles filantes

·2 min de lecture

Souvent pas plus grosses que des grains de sable, les étoiles filantes sont issues des débris de comètes. Pour ne pas les rater, suivez le guide.

CJAMY. La chronique de Camille Gaubert est diffusée quotidiennement dans l'émission "C Jamy", présentée par Jamy Gourmaud du lundi au vendredi à 17h sur France 5.

Les étoiles filantes ne sont en réalité que des reliquats de comètes. Pour ne pas les rater, il vous suffira de garder un oeil sur le calendrier... Et sur la bonne partie du ciel.

Les étoiles filantes sont des grains de sable supersoniques

Les comètes, ce sont ces masses de glace, de roche et de poussière, qui laissent derrière elles une queue de débris. Ce sont ces débris qui, lorsqu'ils pénètrent notre atmosphère, brillent et forment une étoile filante. Leur brillance est telle, puisqu'on les voit depuis le sol, qu'on les croit souvent très imposants. En réalité, la plupart ne sont pas plus grosses que des grains de sable : des grains de sable supersoniques, puisqu'ils ont une vitesse de 11 à 71 km par seconde, soit environ 30 à 200 fois plus que la vitesse du son ! A cause de l'échauffement provoqué par le frottement dans l'air, des électrons sont arrachés des atomes, provoquant une très brève et vive traînée de lumière.

50 à 100 étoiles filantes par heure

Et comme les grains de sable, les étoiles filantes trainent souvent à plusieurs : à chaque fois que la Terre croise la trajectoire d'une comète, des centaines de débris traversent l'atmosphère. Lors des pluies d'étoiles filantes, on peut en voir 50 à 100 par heure ! Quasiment chaque pluie d'étoiles filantes - les scientifiques parlent d'essaim météoritique - est associée à une comète. Par exemple, les Perséides, les Léonides et les Lyrides sont des nuages de débris issus des comètes Swift-Tuttle, Tempel-Tuttle et Thatcher – ce sont juste les noms des scientifiques qui les ont découvertes.

A chaque pluie d'étoiles filantes son mois de l'année

Et pour ceux qui n'arrivent jamais à les voir parce que vous regardez le mauvais coin du ciel, souvenez-vous que presque chaque pluie d'étoiles filantes porte le nom de la constellation d’où elles semblent prov[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles