VIDEO. La chronique de Camille : pourquoi ces visions de fantômes pendant les expériences de mort imminente (EMI) ?

·2 min de lecture

Tunnel, lumière, rencontre avec les morts : les expériences de mort imminentes (EMI) semblent très similaires d'une personne à une autre. Pourtant, elles ne le sont pas tant que ça, et pourraient être expliquées par un dysfonctionnement du cerveau.

CJAMY. La chronique de Camille Gaubert est diffusée quotidiennement dans l'émission "C Jamy", présentée par Jamy Gourmaud du lundi au vendredi à 17h sur France 5.

Les expériences de mort imminentes (ou EMI) impressionnent et renforcent les croyances paranormales ou religieuses. Il se pourrait pourtant qu'elles s'expliquent très bien scientifiquement, par un dysfonctionnement cérébral et des attentes culturelles fortes.

32% de rencontre avec les morts dans nos EMI

Certaines personnes frôlant la mort entrent dans un état de conscience modifié appelé Expérience de Mort Imminente (ou EMI). Le contenu des EMI est très stéréotypé, c'est-à-dire qu'il varie peu d'une personne à l'autre. Celles qui en font l'expérience rapportent à 56% des émotions positives, à 31% la vue d'un tunnel, à 24% la sensation de sortir de son corps, à 23% une lumière intense ou encore… La rencontre avec des morts, à 32%, d'après des données de Lommel, dans en 2001.

Un défaut du fonctionnement cérébral

Le mécanisme précis reste un mystère, puisqu'il est évidemment impossible de savoir quand l'EMI a lieu pour enregistrer l'activité cérébrale associée. Il y a cependant quelques hypothèses. La vision des morts pendant les EMI pourrait être liée à un , ces molécules servant à notre cerveau à transmettre des informations. Cela pourrait également être dû à des lésions cérébrales dans le lobe temporal la zone qui permet de comprendre le son et les images.

D'ailleurs, "de nombreuses études neuroscientifiques ont montré qu'une pathologie cérébrale peut entraîner des visions similaires", expliquent des chercheurs britanniques dans une publication de 2011 de intitulée "Il n'y a rien de paranormal dans les expériences de mort imminente". "Par exemple, les patients atteints de la maladie d'Alzheimer ou de la maladie progressive de Parkinson peuvent avoir des hallucinations vivantes de fantômes ou même de monstres." En cause, ils soupçonnent un "fonctionnement anormal de la dopamine", un neurotransmetteur, o[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi