VIDEO - "C'est pas Pascal qui me parle ?" : Alain Delon désorienté lors d'un duplex avec Pascal Praud

·1 min de lecture

Le cinéma français est à nouveau en deuil. Ce mardi 22 décembre, l'acteur Claude Brasseur est mort, "entouré des siens". C'est donc un nouveau monstre sacré du septième art qui tire sa révérence. Avant lui, Jean-Loup Dabadie, Guy Bedos ou encore Michel Piccoli ont disparu lors de cette bien triste année. Des partenaires de tournage qu'Alain Delon avait connus, aimés. Celui qui a fêté ses 85 ans en novembre dernier, a accepté d'évoquer ses souvenirs avec Claude Brasseur par téléphone sur le plateau de l'Heure des Pros sur Cnews ce mardi 22 décembre. "On a débuté ensemble, on avait le même âge" a confié peiné Alain Delon, d'une voix lointaine et méconnaissable, "j'ai connu son père et puis on a tourné tous les deux, on a tourné Les seins de glace et après en 1990 on a tourné Dancing Machine et puis on se voyait souvent, on a débuté ensemble je vous dis, c'était mon copain, ça me fait de la peine".

Et alors que Pascal Praud soulignait le départ de plusieurs monstres sacrés du cinéma français en cette année 2020, son invité s'est fait plus hésitant à l'autre bout du fil. "Puis-je vous demander une chose, ce n'est pas Pascal qui me parle ?" a-t-il interrogé, visiblement perdu au cours de cet échange à distance. Et le journaliste de le rassurer : "si Alain Delon, c'est moi, si j'ose dire, qui vous parle, mais peut-être que la liaison n'est pas formidable..." Heureusement, l'acteur a part la suite repris le fil de la conversation, soulignant le caractère "exceptionnel" de Claude Brasseur, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron : pour Noël, son chien Nemo « a un message pour vous »
Marie-Sophie Lacarrau « pas une petite chose gentille et souriante » : un proche se confie
« Ce n’est pas ma vie » : Michèle Rubirola désabusée, avant de démissionner de la mairie de Marseille
PHOTO - Carla Bruni fête son anniversaire avec un tatouage et un trait d'humour noir
Donald Trump, futur troll : pourquoi son avenir n’est pas gagné