VIDEO. Carte du déconfinement, trois régions bloquées en rouge ?

Le 7 mai dernier, le Premier ministre présentait la carte du déconfinement avec des particularités pour les départements en rouge. "Le déconfinement y est possible, avec certaines restrictions : pas d’ouverture des collèges, pas d’ouverture des parcs et jardins."

Pour être en vert, un département devait respecter trois critères. La disponibilité des tests, qui selon les autorités, ne pose aucun problème. Mais surtout, avoir moins de 6% d’admissions aux urgences pour le coronavirus, et être en dessous de 60% de patients atteints du Covid-19 en réanimation. Or, dans les régions Grand-Est, Hauts-de-France et Bourgogne-Franche-Comté, d’après nos calculs, les indicateurs sont au vert. Le taux de patients Covid dans les urgences pour ces trois régions est sous la barre des 6% depuis plus d’une semaine. Et quand on regarde le taux d’admissions en réanimation, il est également inférieur au seuil de 60% indiqué par le gouvernement. Une bonne nouvelle pour le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, qui souhaiterait rouvrir les parcs : "La distanciation sociale est peut-être plus facile à opérer dans les parcs que sur un quai surbondé de gens qui essaient de prendre le soleil. Et c’est peut-être une adaptation aussi qu’il faudra réaliser et un message que le gouvernement doit comprendre." D’après l'épidémiologiste Martin Blachier, maintenant que les critères sont au vert, c’est même une nécessité pour éviter les regroupements en ville : "Je pense qu’il faut réouvrir ces espaces, sinon les gens sont obligés d'aller dans les espaces qui restent ouverts et cela rend plus difficile le respect des règles de distanciation." Mais pour la direction générale de la santé, il est urgent d’attendre : "Même si on actualise ces cartes, le Premier ministre a donné la date du 2 juin comme prochaine étape pour prendre des mesures." En clair, même si la situation sanitaire dans trois régions s’est nettement améliorée, elles devront attendre au moins jusqu’au 2 juin avant de pouvoir rouvrir leurs parcs et jardins.