VIDEO Camille Kouchner : ses confidences poignantes sur le décès de sa mère « morte de chagrin »

·1 min de lecture

Une omerta familiale. Mercredi 13 janvier, Camille Kouchner était l’invitée de François Busnel dans La Grande Librairie. Une semaine après la sortie de son livre La familia grande, l’avocate a réitéré ses accusations d’inceste contre son beau-père Olivier Duhamel. À la fin des années 1980, le politologue aurait abusé sexuellement du frère jumeau de la juriste, aujourd’hui âgée de 45 ans. Un crime sur lequel la mère de la victime, Evelyne Pisier, aurait fermé les yeux. Soucieuse de ne pas éclabousser la réputation de son époux, cette dernière serait entrée dans une colère noire lorsque ses enfants ont décidé de révéler ce terrible secret à des membres de leur famille. « Salauds ! Vous avez tout balancé. Je hais votre perversité. Tout le monde maintenant va être au courant », leur aurait-elle lancé selon un extrait du livre de Camille Kouchner.

Plus de 30 ans après les faits, Camille Kouchner se demande comment sa mère, qu’elle décrit comme une femme « formidable » et « tendre », aurait réagi si un tel crime avait été commis aujourd’hui. « Est-ce qu’elle comprendrait ? C’est ça la question que je me pose, plutôt que de me demander comment elle a fait pour passer à côté de ça », a-t-elle déclaré face à François Busnel. Selon sa fille, Evelyne Pisier aurait été complètement anéantie par cette affaire. « Elle était tellement mal ma mère… Franchement, ça n’allait pas. Elle était trop triste, elle s’est perdue. Je pense qu’elle est morte de chagrin. Je pense qu’elle savait très bien ce (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Charlotte (L’amour est dans le pré) : victime d’une violente agression, elle a dû être opérée
VIDEO Camille Kouchner : la stratégie mise en place pour éviter Olivier Duhamel
Mort de la députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez à l'âge de 69 ans
Enora Malagré : mariage, maternité… elle se confie sur sa relation avec son compagnon Hugo
VIDEO Couvre-feu à 18h généralisé : Philippe Etchebest pousse Bruno Le Maire à lâcher l’information