VIDEO. Bygmalion : la nouvelle vie de Jérôme Lavrilleux, celui qui a révélé publiquement le scandale

Il est celui qui a tout "balancé" en 2014. "Les personnes qui auraient dû tirer sur le signal d'alarme ne l'ont pas fait. Je suis sans doute une de ces personnes… sans avoir été la seule personne dans le wagon, bien sûr", confessait-il à la télévision. Il y a sept ans, un Jérôme Lavrilleux en larmes dévoilait sur le plateau de BFMTV les dessous du financement de la campagne présidentielle de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012, dont il était le directeur adjoint. Un système de fausses factures pour dissimuler des dépenses de campagne du président-candidat (les meetings grandioses comme celui de Villepinte ont coûté cher…). Ce sont au moins 18 millions d'euros qui auraient ainsi été escamotés des comptes de campagne. Le "renégat" gère désormais une maison d'hôtes dans le Périgord Ce scandale porte un nom : l'affaire Bygmalion, dont le procès devrait s'ouvrir mercredi 17 mars 2021. Et c'est une véritable bombe... qui va faire exploser la droite. Bygmalion et ses millions cachés vont servir de détonateur à une guerre fratricide sans merci : Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé et François Fillon vont s'affronter en coulisse, jusqu'à la défaite cinglante de 2017. Une succession de trahisons où tous les coups semblent permis, et le sabordage d'un clan entier, racontés par les journalistes d'investigation Gérard Davet et Fabrice Lhomme (Le Monde) et Tristan Waleckx (France 2), dans un document à voir le 11 mars dans "Complément d'enquête". Depuis qu'il a lavé son linge sale en public, Jérôme Lavrilleux, lui, a été répudié par cette grande famille. Quelques trous dans la pelouse de sa maison d'hôtes du Périgord, et les manœuvres politiques se rappellent à son souvenir : "C'est comme en politique : il faut des taupes... mais pas trop", lâche celui qui a gardé le sens de la formule. Et quant à savoir (à ses dires, on lui pose souvent la question) si ça ne lui "fait pas drôle, quand même", à lui qui était "proche du pouvoir", qui a "voyagé en avion, avec Sarkozy, Copé, etc."... "Pff", fait l'ancien député européen : "J'en ai rien à secouer." Extrait de "Le secret qui a fait exploser la droite", un document à voir dans "Complément d'enquête" le 11 mars 2021. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".