VIDEO "Broute !" : Laurent Ruquier donne un ordre étrange à un invité des Enfants de la télé

·1 min de lecture

Ce dimanche 4 avril, les téléspectateurs ont eu le plaisir de retrouver Laurent Ruquier aux commandes des Enfants de la télé. Comme toutes les semaines, de nombreux invités étaient au rendez-vous notamment la chanteuse Sheila qui est venue faire la promotion de son 27e album, baptisé Venue d'ailleurs. L'artiste a été rejointe par l'acteur Tarek Boudali, venue parler de son nouveau DVD, 30 jours max et Denis Brogniart, le célèbre présentateur de Koh-Lanta, venu faire la promotion de son premier livre, Un soldat presque exemplaire, paru début mars. Parmi les invités, Augustin Trapenard, animateur de l'émission Boomerang. En janvier dernier, le présentateur des programmes Le Cercle et 21 cm partait de Canal +. Depuis, il se consacre notamment à son émission sur France Inter dans laquelle il interroge des artistes et discute de sujets culturels. Un programme qui lui correspond à 100%, comme il le confirme à Laurent Ruquier : "Je reçois qui je veux, aucune injonction, je fais ce que je veux, je m'amuse tous les jours surtout".

Et ses interventions sur France Inter sont un tel succès, qu'Augustin Trapenard est déjà parodié, comme lui indique alors l'animateur des Grosses Têtes. Surpris, Augustin Trapenard lui demande alors par qui : "Broute !", lui scande Laurent Ruquier, laissant certainement quelques téléspectateurs sans voix, avant de se corriger : "Ce n'est pas un ordre. C'est le titre du programme court...", tente de se justifier Laurent Ruquier. Ce à quoi Augustin Trapenard lui (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Les Enfants de la télé : Laurent Ruquier dévoile la couleur de cheveux originelle de Denis Brogniart
VIDEO Bernard Tapie « sous surveillance » : pourquoi les médecins sont inquiets après son agression
PHOTOS Hélène Darroze : son message émouvant à sa fille Charlotte pour son 14ème anniversaire
"Mon bébé" sur France 2 : qui est la jeune comédienne Thaïs Alessandrin ?
Soirées clandestines : des ministres incriminés ? Marlène Schiappa réagit