VIDEO - "Des boîtes Chanel" : la petite pique de Cécilia Sarkozy à Bernadette Chirac

·1 min de lecture

Cécilia Attias, Valérie Trierweiler, Carla Bruni... Ces anciennes Premières dames, certaines seulement l'espace d'un instant, ont accepté de se confier sur leurs expériences similaires et pourtant si différentes pour les besoins du documentaire Elysée : neuf femmes aux marches du palais, diffusé ce vendredi 5 février sur La Chaîne parlementaire. Cécilia Attias, qui se fait relativement discrète dans les médias français depuis qu'elle a emménagé à New York, s'est remémorée ses premiers pas à l'Elysée, après le départ de Bernadette Chirac. "Quand on est arrivés, on était un peu étonnés. On a fait tout un tour des appartements de fonction, et il y a l'appartement qu'on appelle du 'roi de Rome' qui est un petit appartement où habitait Bernadette Chirac je crois, et c'était une bonbonnière absolument ravissante, très rose", a-t-elle déclaré.

Puis d'ajouter : "Je pense qu'ils n'avaient pas eu le temps de le ranger, de le nettoyer, donc il restait plein de choses : des boîtes Chanel, et je trouvais ça assez cocasse, assez rigolo !". Si Nicolas Sarkozy a toujours entretenu des liens très forts avec Bernadette Chirac, leurs époux ne voyaient pas forcément d'un bon oeil cette relation fusionnelle, à commencer par Jacques Chirac, dont la méfiance avait poussé Bernadette à voir Nicolas en cachette. "Jacques ne voulait pas qu’on se voie. J’étais ministre de l’Intérieur et on se cachait pour se voir. On se retrouvait chez un ami à elle et j’arrivais, personne ne le savait. J’avais Chirac qui (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday et Jalil Lespert réfugiés à Saint-Barth : ce pactole sur lequel la veuve de Johnny fait l'impasse
Kamala Harris : découvrez le montant de son patrimoine
Le saviez-vous ? Stéphane Tapie a épousé l'ex-femme de Claude François Junior
Meghan Markle : son fils Archie, son joker avec la famille royale
"Votre rage personnelle vous aveugle" : Coralie Dubost vole au secours de Brigitte Macron