VIDEO - Bernard Tapie "embrassé une dernière fois" par Jacques Séguéla : leurs adieux déchirants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est grâce à lui que Bernard Tapie et François Mitterrand avaient noué des liens privilégiés. Fidèle de l'homme d'affaires, décédé ce dimanche 3 octobre à 78 ans, Jacques Séguéla a raconté son déchirant dernier adieu à son ami sur CNews. "Je suis allé l’embrasser hier, pour la dernière fois, a-t-il confié lundi, au micro de L'Heure des pros, des sanglots dans la voix. On a veillé en famille. Finalement, les gens que l'on aime ne meurent pas. Simplement ils deviennent invisibles, peut-être encore plus présents que quand ils étaient là. Il est là avec nous. Et il est là pour des années, peut-être pour une vie encore. Il était au-dessus des autres."

Quelques heures après le décès de Bernard Tapie, Jacques Séguéla avait déjà pris la parole sur CNews pour exprimer toute son admiration envers "l'homme le plus extraordinaire" que le publicitaire a croisé dans sa vie. Le créateur de la fameuse pub Wonder avec Bernard Tapie, en 1986, est au passage revenu sur sa rencontre avec le président socialiste de l'époque, dont il sera le ministre de la Ville.

"Mitterrand a été subjugué, leur amitié n'a pas cessé. C'est la seule personne qui lui en imposait. Ils se téléphonaient une à deux fois par semaine et François Mitterrand l'a défendu jusqu'au bout", a rappelé le publicitaire, qui avait récemment présenté Brigitte Macron à Bernard Tapie.

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Laurent Ruquier dézingué chez Pascal Praud : "Tout ça avec mon pognon !"
Alain Delon touché par Bernard Tapie : leur dernier échangé dévoilé
Cédric Jubillar et ses enfants : pourquoi il piochait de l'argent dans leurs livrets A
Leïla Kaddour accusée de rire de la mort de Bernard Tapie : elle s’explique
Edouard Philippe : ces méchants surnoms attribués par le camp d'Emmanuel Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles