Une vidéo de l'arrestation d'un homme à Paris, genou du policier sur la gorge, fait polémique

L'arrestation polémique a eu lieu le 29 mai dans le XXe arrondissement de Paris.

Des images rappelant celles de la mort de George Floyd à Minneapolis ont été filmées à Paris. La préfecture de police s’insurge contre la polémique naissante.

Le parallèle est troublant. Jeudi 29 mai, dans le XXe arrondissement parisien, un policier immobilise un individu en se servant du genou pour l’immobiliser au sol. Il reste quelque secondes au niveau de la gorge, puis descend sur le torse. Autour de la scène, les témoins tentent d’arrêter le policier, tandis que l’homme est menotté. Le tout est filmé, puis massivement partagé sur les réseaux sociaux.

“Ce n’est pas normal”

Il n’en faut pas plus pour que la polémique chauffe, alors que les États-Unis sont en feu depuis le décès de George Floyd, mort sous le genou de l’officier de police Derek Chauvin à Minneapolis. Danielle Simonnet, élue France Insoumise du XXe arrondissement, s’empare du sujet et interpelle le préfet de Police de Paris : “Qu’est-ce qui justifie M. le Prefet Lallement que les agents de Police usent d’une telle violence pouvant être mortelle ?”

“Une mise en cause systématique inadmissible”

Attaquée, la préfecture de Police a tenu à réagir. Elle “dénonce la mise en cause systématique inadmissible des policiers intervenant dans des contextes difficiles, avec foule hostile, comme ce jeudi dans le XXe arrondissement pour l’interpellation compliquée d’un individu conduisant sous stupéfiants et alcool malgré l’annulation de son permis de conduire, avec outrage et rébellion”.

La technique utilisée ici est autorisée mais très encadrée en France. Elle est aussi dénoncée depuis des années : huit décès sont imputés à cette méthode depuis 2007 en France, dont celui du livreur Cédric Chouviat, le 3 janvier dernier à Paris.