VIDEO Armande Altaï : l’ancienne jurée de Star Academy peine à joindre les deux bouts

S’il y a bien un télé-crochet qui a marqué l’histoire de la télévision française, c’est la Star Academy. Lancé en 2001, le show animé par Nikos Aliagas a vu naître de véritables stars. En témoigne le parcours de Jenifer, qui est même devenue coach dans The Voice, ou encore de Nolwenn Leroy, qui continue de remplir les salles à travers la France. Mais les locataires du château de Dammarie-lès-lys ne sont pas les seuls à avoir su tirer leur épingle du jeu. Au sein du jury aussi, les téléspectateurs avaient leurs favoris. Il y avait bien évidemment le chorégraphe Kamel Ouali mais aussi la professeure de chant Armande Altaï ! Cette dernière, invitée sur le plateau de Jordan de Luxe, en a d’ailleurs dit un peu plus sur les coulisses de l’émission. Elle a ainsi révélé combien elle touchait pour ses interventions dans le show mythique de la Une.

Armande Altaï n'a qu'une maigre retraite

« C’était encore des francs et j’ai touché 30 000 francs [environ 4 500 euros, ndlr] par mois dont la moitié est partie aux impôts. Ce qui est normal en même temps, s’est souvenue celle qui était réputée pour son comportement lunaire. C’est parti dans la vie. J’ai réparé des choses, acheté des instruments. Avec cet argent, on fait moins de cours et plus de musique. » Des plaisirs qu’Armande d’Altaï n’a désormais plus le luxe de s’offrir. Car à maintenant 76 ans, elle est bien loin des projecteurs. Et les sommes amassées grâce au show de TF1 elles aussi… « Je ne suis pas riche. Je n’ai pas d’argent. J’ai

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTO Amel Bent : son beau message de soutien à Didier Raoult, défenseur de la chloroquine
VIDEO Cyril Hanouna règle ses comptes avec Christophe Beaugrand… Et ça fait mal !
Enora Malagré : confinée avec son compagnon, elle dévoile le détail qui l'insupporte
VIDEO Cyril Hanouna pousse un coup de gueule et accuse les chaînes d’info en continu d’en faire « trop »
VIDEO Clara Luciani : ce triste détail qui lui donne « un peu le cafard » pendant le confinement