VIDEO Anne Elisabeth Lemoine fait une remarque coquine sur les hommes après l’amour

·1 min de lecture

Jeudi 5 novembre 2020, autour de la table de C à vous, Anne-Elisabeth Lemoine recevait le professeur Pierre Philip, chef du service universitaire du sommeil basé au CHU de Bordeaux. Auteur d’un livre sur le mieux dormir, le scientifique donnait quelques pistes pour un sommeil réparateur et avouait qu’il n’y avait pas de recette miracle pour retrouver les bras de Morphée. Interrogé sur les dangers des écrans et de la lecture au lit, le médecin déclare : « Les écrans, c'est très toxique pour le sommeil, mais ce qui est aussi très toxique, c'est d'associer le lit au non sommeil. Un des mécanismes qui prépare le sommeil, c'est de passer l'état de veille à l'état de sommeil. Les gens ont du mal à tracer cette frontière-là. »

Pour arriver à s’endormir rapidement, Pierre Philip explique qu’un câlin avant de fermer les yeux peut être efficace. En effet, l’acte sexuel déclenche une hormone bien nommée : l’endorphine. De quoi inspirer Anne-Elisabeth Lemoine qui relie l’interdiction d’activité dans le lit avant de dormir aux galipettes. « Donc il faut faire l'amour en dehors du lit aussi, demande-t-elle au spécialiste du sommeil. Sur le canapé par exemple ? » Ce à quoi le médecin a répondu « Ou dans la salle de bain, la cuisine, si vous voulez… »

Interloquée, Anne-Elisabeth Lemoine complète en déclarant « tout sauf le lit ? » « Vous pouvez utiliser le lit pour faire l'amour, justement. Ce sont les deux conditions. C'est d'ailleurs un des principaux hypnotiques identifiés », souligne le scientifique. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Bruno Guillon : cette blague limite dans les Z'amours qu'il a osée sur un candidat
Charles Consigny se plaint du confinement à Paris et se fait clasher sur Internet
Koh-Lanta, Les 4 Terres : l’homme qui a menacé de décapiter Laurent condamné à un an de prison ferme
PHOTO La fille de Sonia Rolland et Jalil Lespert fait une apparition sur Instagram pour ses 10 ans
L'amour est dans le pré : deux agriculteurs, qui se sont mis en couple, ont été éliminés