VIDEO. Allemagne : ultradroite et extrême violence

C’est une image choc qui a ébranlé l’Allemagne et ses institutions. Le 30 août 2020, des centaines de manifestants "anti-masque" forçaient un barrage de police à Berlin et menaçaient d’envahir le Parlement. Un coup de force noyauté par l’extrême droite aussitôt dénoncé par les autorités allemandes comme une "attaque insupportable contre (...) la démocratie". 20 000 individus réputés dangereux placés sous surveillance De l’autre côté du Rhin, les services de renseignements sont formels : l’ultradroite représente actuellement la plus grave menace terroriste dans le pays. Placés sous surveillance, plus de 20 000 individus réputés dangereux mais aussi des partis politiques d’extrême droite dont les discours de haine ont fait de nombreuses victimes au cours des deux dernières années. De nombreuses victimes Février 2020, à Hanau, près de Francfort. Un homme ouvre le feu sur des bars à chicha et tue 10 personnes. Pour les enquêteurs, peu de doute sur les motivations xénophobes du tireur, un homme de 43 ans qui s'est suicidé peu après l’attaque. Quelques mois plus tôt, c’était un membre du parti d’Angela Merkel qui était abattu d’une balle dans la tête par un néonazi. Qui sont ces terroristes d'extrême droite ? Ont-ils été sous-estimés par les services de renseignement ? Un reportage de Damien Fleurette pour l’Agence 1827 diffusé dans "Complément d'enquête" le 29 avril 2021. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".