VIDEO - Alexandre Jardin séparé de son amoureuse à cause de la covid-19 : ses confidences touchantes chez Laurence Ferrari

·1 min de lecture

L'amour, motif impérieux ? Ce lundi 1er février, Laurence Ferrari est revenue sur les annonces faites par le Premier ministre Jean Castex ce vendredi 29 janvier. Dans Punchline, sur CNews, la journaliste et son équipe ont débattu autour de la fermeture des frontières de l'Europe et des motifs impérieux qui peuvent autoriser de passer les frontières. La femme de Renaud Capuçon s'est inquiétée pour les couples séparés, à l'instar de Laeticia Hallyday et Jalil Lespert, et sur la façon dont ils pouvaient gérer la distance.

Sur le plateau, il y avait l'écrivain Alexandre Jardin qui n'a pas caché que le fait d'être séparé de son amoureuse commençait à lui peser. "C'est un motif impérieux, ça fait 5 mois que j'attends... Qu'est-ce-qu'il y a de plus impérieux ?" s'est-il expliqué. Puis de s'insurger : "Les administrations, par exemple Nord-américaines, ont décidé qu'une histoire était sérieuse au bout d'un an. C'est complètement dingo !"

Si l'ombre d'un troisième confinement plane sur la France, l'écrivain Alexandre Jardin assume qu'il est totalement contre. "J'étais favorable aux premiers confinements qui avaient du sens car ils avaient vocation à être de court terme. Mais là, on parle d'un troisième. Et pourquoi pas quatre, cinq, huit reconfinements à l'avenir," a-t-il déclaré à nos confrères du Parisien. Et d'ajouter : "On entre dans une logique de long terme qui n'a pas de sens et qui ne fonctionne pas."

Lire la suite sur le site de GALA

Hugo Becker : où avez-vous déjà vu le héros de la série Je te promets ?
Zahara Jolie-Pitt, 16 ans : un pas de plus vers l'indépendance pour la fille de Brad et Angelina
Joe Biden : pourquoi son vélo d’appartement est mal vu à la Maison Blanche
VIDEO - Le gros coup de gueule de Bernard Tapie : "On ne fait rien"
"On sera contents d'avoir envoyé Castex" : Emmanuel Macron fin stratège face à la 3e vague