VIDEO. "On a aidé Sarkozy et c’est la pure vérité", assure l’ancien interprète du colonel Kadhafi à "Cash Investigation"

Aujourd’hui encore, Moftah Missouri se présente comme le plus proche conseiller du colonel Kadhafi. Pour le magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati), Moftah Missouri raconte à Elise Lucet, en détails, l’objet de la première rencontre entre Nicolas Sarkozy et le colonel Kadhafi. C’était le 6 octobre 2005 à Tripoli, en Libye. De quoi parlent-ils ? "Sarkozy dit au Guide de la Révolution : 'Je vais me présenter à l'élection présidentielle'…" La journaliste fait remarquer à celui qui a été son interprète officiel pendant quinze ans que "c'est une exclusivité à ce moment-là, qu'il ne l'a annoncé à personne". "'L'aide politique', c’est de l’argent" "Le colonel Kadhafi lui dit : 'Nous allons vous aider'", affirme Moftah Missouri. Ce qui veut dire ? "La Libye n'est pas un pays développé. Elle ne peut aider que par le truchement du pétrole, du gaz ou de l'argent en espèces." Mouammar Kadhafi lui propose une aide financière ? "Au bureau du Guide, il y a quelque chose qu'on appelle 'l'aide politique'. Et 'l'aide politique', c'est de l'argent. On a aidé Sarkozy et c'est la pure vérité." Extrait de "Affaire Sarkozy-Kadhafi : soupçons sur des millions", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 22 mai sur France 2.