Video. Les agences Pôle emploi accueillent à nouveau du public, mais sous conditions

Partout en France, les agences Pôle ont rouvert progressivement leurs portes, et cela, depuis le 18 mai. Mais attention ! avec beaucoup de restrictions et de règles à respecter. L'agence Nationale pour l'emploi a annoncé que, pour les prochaines semaines, elle va "centrer ses activités sur celles qui nécessitent d'être réalisées physiquement en agence et uniquement sur rendez-vous". Cela concerne l'accès aux bornes en libre-service mais aussi les entretiens avec un conseiller. Des opérations qui ne seront maintenues que si elles sont jugées indispensables. À Charleville-Mézières, par exemple, l'une des conseillères est ravie de retrouver ces échanges humains après deux mois de télétravail et de rendez-vous téléphoniques. "Je préfère les entretiens physiques où il est plus facile d'échanger et de répondre aux questions " explique Alexandra Jouart-Domont.#MardiConseil Vous devez vous rendre en agence @pole_emploi ? Pour vous expliquer comment venir à votre rendez-vous en toute sécurité, Camille vous fait visiter ! #OnEstLàPourVous https://t.co/roMo3pytvf pic.twitter.com/ZbtKMr0VLc — Pôle emploi (@pole_emploi) May 19, 2020L'inquiétude des syndicats Sens de circulation, distanciation physique...autant de conditions nécéssaires pour garantir la reprise. Pas de quoi rassurer totalement certains syncidats, qui redoutent une forte affluence dans les prochaines semaines, à cause de la grave crise économique engendrée par le coronavirus. "Il y aura de plus en plus de personnes présentes dans les agences, donc de plus en plus de risques en terme sanitaire et de développement du covid-19 " selon Guillaume Bourdic, élu CGT à Rennes. "Nous n'avons pas les moyens qui nous permettent d'accueillir et d'inscrire dans de bonnes conditions l'ensemble des demandeurs d'emploi". Forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi Pôle emploi ne prévoit pas le retour à un fonctionnement normal dans ses agences avant le mois de septembre 2020. Mais, à distance ou en agences, les conseillers risquent d'être fortement sollicités pendant plusieurs mois. En effet, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 7,1% au mois de mars 2020, une hausse historique ! Près de 250 000 personnes se sont inscrites à Pôle emploi.Enfin, avec la fin progressive du dispositif du chômage partiel dès le 1er juin, certains craignent des suppressions de postes en cascade. C'est une déferlante qui menace, la crise économique est loin d'être derrière nous.