VIDEO Agathe Lecaron prise d'un fou-rire pendant un sujet sur le surnom de Christian Estrosi

·1 min de lecture

Le monde de la politique est un univers sans pitié. Entre les partis, mais même au sein d'un même groupe, les petites manigances et les quolibets fusent parfois. Avec un objectif majeur : décrédibiliser un concurrent à un poste, ou un jeune loup trop ambitieux. Pour y parvenir, il y a la technique du surnom, qui sera ensuite repris abondamment dans la presse. François Hollande, durant toute sa carrière, a eu droit à une ribambelle de petits noms pas très affectueux. Le plus connu de tous : Flamby, que lui avait attribué Arnaud Montebourg en 2003. Presque vingt ans plus tard, l'ex président de la République n'a toujours pas réussi à s'en défaire.

Ce n'est pas le seul. L'actuel Premier ministre, Jean Castex, a aussi droit à des surnoms peu flatteurs depuis qu'il est devenu locataire de Matignon. Parfois appelé "Père fouettard", il est aussi surnommé "le plouc" par ses détracteurs. C'est le surnom d'un autre homme politique qui a déclenché un fou rire sur le plateau de La maison des parents, ce mardi 1er juin.

Le sujet du jour, intitulé Mon enfant n'aime pas l'école, n'avait au premier abord rien de particulièrement joyeux. Pour permettre aux parents de cancres en détresse de relativiser, la chroniqueuse Yasmine Oughlis avait choisi de mettre en avant des personnalités en échec scolaire qui ont tout de même "réussi dans la vie". Dans la liste, le nom de Christian Estrosi. Rien qu'en évoquant l'homme politique, Yasmine Oughlis a eu un premier fou-rire, à cause de Benjamin Muller, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Yannick (MAPR 5) dévoile une séquence inédite de son expérience avec Mélina, les internautes sont morts de rire
Mort de Lil Loaded : le rappeur de 20 ans se serait suicidé
Jean-Luc Lemoine inquiet : un incident s'est produit lors de sa vaccination
Meghan Markle : pourquoi la femme du prince Harry pourrait avoir le titre de princesse ?
Patrick Poivre d'Arvor accusé de viols : Florence Porcel de nouveau entendue en raison de SMS troublants