VIDEO Affaire conclue : Sophie Davant ose une petite blague avec une vendeuse et fait un bide

Ce samedi 30 novembre, dans Affaire conclue, Sophie Davant nous a encore démontré ses talents humoriste. Une vendeuse, Christiane, présente à l'animatrice de France 2 une bague camée, expliquant que c’est un héritage familial, qui appartenait à son arrière-grand-mère. « Celle-ci a la particularité d’être noire avec une tête d’homme, alors qu’habituellement, ce sont des têtes de femmes », explique la vendeuse. « Il s’agit d’une agate multicouche, ce qui permet, quand on la sculpte, de donner cet effet contrasté », précise Harold Hessel. Il révèle par ailleurs que la tête sculptée sur la bague est celle de William Shakespeare, un profil connu des amateurs de littérature. Face à une bague si particulière, Sophie Davant demande alors à la vendeuse : « Pourquoi vous la vendez ? Vous n’aimez pas les bijoux ? », ce à quoi Christiane répond : « Je ne suis pas camé », pour dire qu’elle n’aime pas ce genre de bague camée. Mais la présentatrice ne l’entend pas de cette oreille : « Vous n’êtes pas camée, bah encore heureux ! », sous-entendu, heureusement que vous n’être pas sous l’influence de drogue. Une blague qui tombe à plat…

« Il faut suivre, Christiane ! »

En effet, la vendeuse met quelques secondes à comprendre : « Oui, d’accord, excusez-moi, je n’avais pas compris », ce à quoi Sophie Davant rétorque un magnifique : « Bah oui, il faut suivre, Christiane, il faut suivre vous savez… » Il faut dire que l'animatrice, très appréciée de téléspectateurs, a sorti les rames aujourd’hui ! Elle

Retrouvez cet article sur Voici

PHOTOS Tiffany (Mariés au premier regard) a donné naissance à son deuxième enfant
Antonio Banderas raconte comment sans l'intervention de sa compagne, il serait mort d'une crise cardiaque
VIDEO Johnny Hallyday terrorisé : ce jour où il a bien failli ne jamais arriver à son concert au stade de France
Kylie Jenner de nouveau avec Travis Scott ? Ce rendez-vous mystérieux qui sème le doute
VIDEO Jean-Marie Bigard : il évoque avec émotion la disparition tragique de ses parents