VIDEO Affaire conclue : Alexandra Morel raillée par ses camarades après une blague ratée

·1 min de lecture

C’est une véritable pro qui s’est présentée ce mardi 23 mars dans la salle des ventes d’Affaire conclue. Venue de Gisors dans l’Eure, Caroline savait exactement ce qu’elle pouvait tirer de son précieux objet : lorsque le commissaire-priseur a estimé son buste à 500 euros, elle était complètement sûre de pouvoir en tirer plus. Petite-fille de médium et tarologue professionnelle, la candidate était surtout une ancienne marchande qui a un temps eu son stand aux Puces de Saint-Ouen. Une information qui a annoncé la couleur. « La négociation va être très compliquée », a-t-elle prévenu en regardant les acheteurs de l’émission. Ces derniers ont donc minutieusement inspecté le buste afin d’obtenir le maximum d’informations. Julien Cohen a scruté la signature de l’artiste : « G. Pecron… Quelqu’un connaît, ou pas ? », a-t-il demandé. « Ouais très bien », a ironisé Alexandra Morel… sans que ses camarades et Caroline ne relèvent son ironie. Un premier petit moment de solitude avant qu’elle n’en subisse un deuxième, plus remarqué.

En continuant à examiner le buste, Diane Chatelet a relevé des traces d’humidité. « Ça devait être avant, j’habitais à Marnes-la-Coquette, elle a transité dans une cave… », a commencé Caroline. « Chez Johnny », a ajouté Alexandra Morel avec humour. Mais la vendeuse a visiblement compris autre chose. « Ouais, c’est joli », lui a-t-elle répondu. « C’est très joli », a répété Alexandra Morel, faisant comme si elle n’avait pas fait une blague. Mais c’était sans compter (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Jean-René Godart : frappée par la maladie, la voix du Tour de France a dû renoncer à sa passion
VIDEO Les Z’amours : pourquoi un candidat s’est mouché dans la culotte de sa femme
VIDEO C à vous : gros moment de malaise entre Ludivine Sagnier et Pierre Lescure
VIDEO "Si tu ne maigris pas..." : Anne-Laure Bonnet menacée d'être privée d'antenne quand elle travaillait à TF1
VIDEO Pierre Ménès : ces SMS échangés avec Marie Portolano après la diffusion du documentaire polémique