VIDEO - Accrochage entre Gérald Darmanin et un chroniqueur de Pascal Praud : "Les élections sont finies !"

·1 min de lecture

Le ton est monté, ce mardi 2 février, sur le plateau de L'Heure des pros. Alors que l'Assemblée nationale examine depuis ce lundi 1er février le projet de loi contre les séparatismes, Gérald Darmanin est venu défendre le texte sur le plateau de CNews. Le ministre de l'Intérieur, de plus en plus isolé au sein du gouvernement, a été apostrophé par un invité concernant la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Très critiquée depuis son lancement, la politique vaccinale a été au cœur d'un vif échange entre le premier flic de France et le maire (LR) d'Orléans, Serge Grouard.

Alors qu'il s'exprimait sur la décision d'Emmanuel Macron de ne pas reconfiner la France, Serge Grouard a remis en cause la stratégie du gouvernement, qui a donné lieu, selon lui, à un "fiasco sur les vaccins". "Je le vis tous les jours !", s'est agacé l'édile, régulièrement invité en tant que chroniqueur de l'émission. "Si vous regardez le nombre de morts, nous sommes un pays qui a bien géré la crise, même si vous avez ici ou là des gens qui ne sont pas d'accord et c'est normal", a répondu l'ancien maire (LR) de Tourcoing, qui précise que la France "a été l'un des seuls pays à ne pas fermer les écoles". S'en est suivi un échange tendu où les deux élus politiques ont bien eu du mal à s'écouter.

Pour le maire d'Orléans, le gouvernement ne donne pas suffisamment de visibilité sur la vaccination. "Le 1er mars, je ne sais plus si j'ai des vaccins ou pas, parce que c'est moi qui gère le centre de vaccination (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Angelina Jolie et son quotidien avec 6 enfants : "Ils sont tous plutôt débrouillards"
La princesse Eugénie bientôt maman : le prénom du bébé objet de tous les paris
Maxima des Pays-Bas : retour sur son mariage de rêve
PHOTOS - Couple mythique : Françoise Hardy et Jacques Dutronc
Julia Minkowski, épouse de Benjamin Griveaux : cette "situation amoureuse tumultueuse" qui l'a secouée