VIDEO. Ces 31 sœurs reconstruisent une ferme qui respecte la préservation de l'environnement

Pendant ce temps-là, dans le Gers, cette communauté de sœurs cisterciennes a lancé Grange 21, un projet de ferme monastique intégrant des technologies et des préoccupations du 21e siècle, comme la préservation de l'environnement. "On a le label bio pour la partie fromage et toute la culture des terres, donc la farine aussi. Pour le jardin, on n'a pas demandé le label mais en fait, on n'utilise aucun pesticide ni de produits chimiques", explique sœur Anne, la responsable du projet. Le projet est financé en partie grâce à du mécénat et à des démarches de crowdfunding. Susciter l'enthousiasme Pour accompagner cette abbaye en pleine expansion qui a accueilli 7 nouvelles sœurs rien qu'en 2020, le projet Grange 21 vise à agrandir l'exploitation avec deux nouveaux bâtiments qui devraient permettre de multiplier par cinq la production de fromage et de pâté et par huit la production de farine de sarrasin. "Nous, ce qu'on voulait, c'était vraiment susciter l'enthousiasme autour de ce projet. Donc, il y a des gens qui nous ont aidé financièrement, puis il y en a beaucoup qui sont venus nous aider sur le terrain", explique sœur Anne. "Par exemple, aujourd'hui, on a des jeunes qui sont venus d'Auch pour nous aider à installer le moulin à farine", ajoute-t-elle. L'ensemble des produits sont consommés par les sœurs, servis à l'hôtellerie de l'abbaye ou vendus dans le magasin de vente directe.