VIDEO. 12 questions à un jeune prêtre sur son quotidien

Quelle est la vidéo qui a le plus buzzé sur Tiktok ? Vincent Cardot : Ça c'est incroyable ! La vidéo qui a le plus buzzé, c'est une vidéo que j'ai faite, vite fait, bien fait, pour répondre à la question "Comment sont payés les prêtres ?" Ça me paraissait complètement superflu mais cette vidéo a dû faire 400 000 vues, je crois. Alors, les prêtres sont payés par les dons des fidèles qui donnent à l'Église et l'Église nous reverse quelque chose donc on a ce qu'il faut pour vivre, on n'est pas dans la misère. Tu es déjà tombé amoureux ? Vincent Cardot : Oui, mais ensuite j'ai fait le choix de répondre à l'appel du Christ qui m'appelait au célibat et aujourd'hui ma vie elle est donnée au Christ. J'ai pas choisi le célibat pour devenir un vieux garçon, j'ai choisi le célibat pour un projet de vie, pour un idéal de vie, pour être donné aux hommes et aux femmes que je rencontre. Il se passe quoi si tu as une relation sexuelle en tant que prêtre ? Vincent Cardot : Il se passe que je dois être honnête avec l'Église, je dois d'abord demander pardon au Seigneur parce que je n'ai pas été fidèle à l'engagement que j'ai pris et puis je dois librement faire la démarche d'aller voir mon Évêque et de lui en parler, de lui expliquer ce qu'il s'est passé et de me donner les moyens de mettre un terme à cette relation. Est-ce que tu fais du sport ? Vincent Cardot : Oui, j'essaie d'aller courir une ou deux fois par semaine. On dit qu'on évite les activités qui nous mettent en danger, qui sont trop dangereuses. Tu regardes Netflix ? J'ai piqué les codes à un copain mais je m'en suis servi deux fois. Est-ce que tu as des amis non-croyants ? Vincent Cardot : Oui, j'en ai pas mal, enfin surtout mes amis du lycée et puis des gens que j'ai rencontrés à droite et à gauche. Et ça donne lieu à des discussions enflammées ? Vincent Cardot : Enflammées, je ne dirais pas mais en tout cas des discussions oui, régulièrement. Il y a des sujets sur lesquels on débat. Tu as déjà consommé de l'alcool ? Vincent Cardot : Bien sûr ! Au moins tous les jours à la Messe pour le vin de Messe. Mais je ne suis pas le dernier à prendre l'apéro avec des amis. C'est pas interdit de boire de l'alcool quand on est chrétien et même de boire 2-3 verres mais tout est question de raison et de modération en fait. Et pour la drogue ? Vincent Cardot : La drogue, il y a d'abord une question légale. Et puis la deuxième question... La drogue, l'alcool nous font perdre nos moyens et donc perdre notre volonté et notre liberté elle se tient là, c'est qu’on a une volonté donc tout ce qui vient nous faire perdre notre volonté finalement s'oppose à notre liberté. Et Dieu nous a créés pour la liberté. Pourquoi tu es devenu prêtre ? Vincent Cardot : Parce que j'ai fait l'expérience, quand j'avais 16 ans, que notre vie ne se limitait pas à ce qu'il y avait sur la Terre mais qu'il y avait un dieu et que ce dieu nous aimait d'un amour fou et cet amour fou je l'ai expérimenté au plus profond de moi-même et donc j'ai dit au Seigneur : "Eh bien si tu m'aimes comme ça, moi je suis prêt à te suivre et à faire ce que tu veux". Il m'a fallu trois ans pour entendre qu'il m'appelait à devenir prêtre. C'est quoi le plus dur aujourd'hui dans la vie d'un prêtre ? Vincent Cardot : Le plus dur dans la vie d'un prêtre, je crois que c'est de rencontrer des gens qui ne comprennent pas la beauté du message du Christ et qui pensent que c'est négligeable. Est-ce que tu as des regrets ? Vincent Cardot : Je me pose parfois des questions. Je me dis des fois : "Quel est le sens de ce que je vis ?", mais des regrets aucun et si je devais demain me ré-engager, je me ré-engagerais.