VIDEO. Pour Étienne Klein, "les gens qui parlent sans nuance donnent l'impression d'avoir raison"

"Les gens qui parlent sans nuance donnent l'impression d'avoir raison", lance le philosophe Étienne Klein. En effet, selon lui, la nuance est intimement liée au doute, à l'incertitude et à la prudence. "On sait très bien que c'est pas dans les positions les plus extrêmes qu'on trouve la vérité, mais dans des imbrications, dans des superpositions, dans la nuance", explique-t-il. Les réseaux sociaux, ennemis de la nuance ? Pour le philosophe des sciences, il y a une tendance à être plus extrême sur les réseaux sociaux. À l'inverse, des individus qui échangeront en étant face à face, seront plus nuancés. "Autrement dit, quand vous êtes physiquement devant quelqu'un, la nuance revient", précise-t-il. Il ajoute : "Moi, je me suis fait insulter sur les réseaux sociaux par des gens que j'ai fini par rencontrer, ils étaient absolument charmants." Une crise du langage ? Aussi, Étienne Klein soulève une crise du langage. "C'est-à-dire qu'on parle beaucoup avec des slogans, or clamer un slogan et réfléchir, c'est deux choses complètement différentes", développe-t-il. En effet, il considère que nous "abîmons" le langage notamment par notre usage des phrases courtes et souvent dépourvues d'un argumentaire construit. "On provoque des clashs plutôt qu'on ne laisse place à la nuance justement et que la vérité sans doute n'est pas simple à dire", explique Étienne Klein.