VIDEO. "Ça reste toujours aussi violent", confie Donel Jack'sman, un an après avoir été traité de "sale noir"

"Ça reste toujours aussi violent", lance Donel Jack'sman en revoyant la scène. En plein milieu de son spectacle, un homme du public le traitait de "sale noir". "Quand tu le regardes en tant que spectateur, c'est vraiment très, très violent", souligne-t-il. Un an après, l'humoriste Mister Donel Jack'sman raconte ce que cet événement a changé en lui et dans sa manière de travailler. S'il n'a pas eu peur de remonter sur scène, l'artiste assure néanmoins avoir craint que cela se reproduise. "Je me suis quand même dit : est-ce que les gens vont pas vouloir en faire un mauvais gimmick ?", souffle-t-il. Et il ne s'est guère trompé : il est arrivé que des spectateurs reproduisent la scène pensant que cela pourrait être compris sur le ton de la plaisanterie. Vers plus d'engagement et de responsabilités ?

Après avoir vécu ça, Donel Jack'sman se sent davantage sensibilisé sur le sujet. "En ayant vécu ça moi aussi, en ayant participé à plein d'actes associatifs, en ayant été au contact de plusieurs victimes, ça m'a rendu très sensible et très en colère aussi contre cette société", explique-t-il. Il se sent ainsi plus engagé et veut utiliser sa notoriéré au service de ses convictions et pour transmettre des messages. "Le Donel d'aujourd'hui a inversé la tendance : il veut plus transmettre des messages que faire rire", conclut-il.