VIDEO. À Lyon, Nicolas donne une seconde vie à des plantes destinées à être jetées

"Ce que je fais a vraiment pour volonté de témoigner et de montrer du fait qu'il y a un gaspillage aujourd'hui et qu'on surproduit et que je pense qu'on peut repenser cette façon de produire." Pendant ce temps-là, à Lyon, Nicolas vient de créer la Société Protectrice des Végétaux. Dans cette pépinière, cet ancien paysagiste donne une seconde vie à des plantes ou à des fleurs destinées à être jetées par des grossistes, des fleuristes ou des particuliers. "Je demande rien à personne, mais au final le résultat est là, c'est ça dont je suis très fier. Aujourd'hui, je voulais ramener des plantes en ville et je le fais", raconte-t-il. Un "gardien des plantes" Nicolas est également "gardien des plantes". Il s'occupe des plantes des particuliers qui partent en vacances ou qui ne savent pas comment les soigner. "Faut pas oublier, on prend un être vivant qui d'habitude vit dans une partie tropicale et on la ramène à l'intérieur en se disant : "Ça va me faire du bien, moi je vais pouvoir respirer meilleur" (...) je trouve ça complètement irrespectueux de se dire : "En fait, je l'oublie pendant que je vais en vacances"", estime Nicolas.