Vidéos intimes : Benjamin Griveaux « dévasté » par les attaques sur sa vie privée

C’est aux alentours de 9 heures vendredi 14 février que Benjamin Griveaux a annoncé en vidéo son retrait de la course à la mairie de Paris. En cause, des vidéos intimes non authentifiées qui le mettraient en scène. Il n’a pas confirmé ni démenti qu’il puisse s’agir de lui, mais il a décidé de s’en aller. « D'autres trucs allaient sortir », explique un ami dans Le Parisien, alors qu’un autre le dit « dévasté ». Ses équipes étaient au courant depuis la veille, 18 heures, que quelque chose se préparait. Les choses s’accélèrent 15 minutes plus tard quand l’ex-député Joachim Son-Forget publie sur Twitter un lien permettant d’accéder à la vidéo intime qui circulait jusqu’ici dans un cercle très restreint.

Une affaire où il n’y a rien d’illégal, mais qui reste très embarrassante. Même à La République en marche, certains estiment que Benjamin Griveaux ne peut plus rester candidat. « Si c'est pour continuer avec le même candidat, c'est sans moi ! », se serait rapidement agacé un membre du staff. L’affaire a largement dépassé le cadre municipal et le cas de l’ancien porte-parole du gouvernement serait remonté jusqu’au président. Pour certains, Emmanuel Macron n’aurait été au courant que jeudi soir alors que d’autres estiment qu’il savait dès mercredi. « Le président était en ligne très, très tard », affirme dans Le Parisien un intime. Comment a-t-il réagi ? Là encore les versions divergent. Si un fidèle estime qu’il n’y a « pas eu de grosse colère », un autre explique qu’il était « hystérique

Retrouvez cet article sur GALA

Kate Middleton, maman absente ? Ce sentiment de culpabilité qui l’envahit
PHOTO - Iris Mittenaere, sublime témoin au mariage de sa maman Laurence !
Quand Jackie Kennedy interdisait à sa sœur Lee Radziwill d'assister aux funérailles d'Aristote Onassis
PHOTO - Laeticia Hallyday n'a pas passé la Saint-Valentin en amoureux avec Pascal Balland
Dur pour Omar Sy de voir ses enfants grandir : "C’est tout un monde qui s’écroule"