Des vidéos faisant passer Zelensky pour un toxicomane circulent sur la Toile

·2 min de lecture
Des vidéos faisant passer Zelensky pour un toxicomane circulent sur la Toile
Capture d’écran du compte Twitter de Eliot Higgins

“Zelensky publie lui-même une vidéo de drogue – un toxicomane aux manettes ?” C’est le titre qu’a choisi le site autrichien Report24 pour propager des rumeurs sur la supposée consommation de drogues du président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Connu pour relayer de fausses nouvelles, ce site est une émanation de Wochenblick, une autre plateforme germanophone pratiquant la désinformation, comme l’exposait ici le média allemand d’investigation Correctiv.

À partir d’une simple vidéo publiée sur le compte Instagram du dirigeant ukrainien, divers comptes sur les réseaux sociaux et sites de désinformation ont interprété des lignes blanches brièvement aperçues sur son bureau comme des rails de cocaïne.

Le site Report24 va jusqu’à extrapoler sur “l’expression de son visage, absent, confus, pour ne pas dire halluciné”. Pourtant, explique Der Standard, la vidéo “ne résiste pas au test de la vérification factuelle” : il n’y a en effet “aucun signe que le président Zelensky est sous l’emprise de stupéfiants dans ses vidéos” et “les hypothétiques lignes de cocaïne sur la table sont clairement identifiables comme des ornements, également reconnaissables sur d’autres photos et vidéos”.

Des vidéos truquées

Le président ukrainien est régulièrement accusé d’avoir une addiction aux drogues ou à l’alcool, rappelle le journal autrichien, à tel point que “Zelensky s’est de lui-même soumis à un test de dépistage lors de la campagne présidentielle de 2019 afin de répondre à des accusations déjà formulées à l’époque. Les résultats étaient négatifs.”

Plus récemment, des comptes prorusses ont relayé sur les réseaux sociaux une vidéo truquée pour y faire apparaître de la poudre blanche sur d’autres images montrant le chef d’État en visioconférence sur son ordinateur, ajoute le Standard dans un autre article. Les deux versions − avant et après trucage − ont été publiées sur Twitter par Eliot Higgins, fondateur du média d’investigation Bellingcat :

La vidéo originale, sans poudre blanche, est d’ailleurs disponible ici sur YouTube. Parmi les éléments permettant d’identifier les modifications apportées aux images d’origine, le Standard relève “une fréquence d’images par seconde (FPS) plus réduite” et la qualité “nettement moins bonne” de la version truquée.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles