VIDÉO - « Un vrai séisme » : Vincent Perrot en larmes en évoquant la mort de sa mère

·1 min de lecture

« Son départ a été ‘violentissime’ pour moi. » Trois ans après avoir perdu sa mère, Vincent Perrot est apparu très ému sur le plateau de l’émission L’Instant de Luxe diffusée sur Non Stop People ce lundi 16 novembre. Sa maman a succombé à un « cancer fulgurant », « Un vrai séisme » pour l’homme de radio et de télévision. « Je me suis occupé d’elle jusqu'à la dernière minute, et c’est toujours compliqué. Je pense que je n’accepterai jamais véritablement », a confié l’animateur de RTL avec les larmes aux yeux. Toujours très touché, le nouveau chroniqueur de TPMP explique que ça s’est « arrangé avec le temps ». Il affirme que pendant longtemps il « ne pouvait même pas évoquer son prénom ».

« L’oreille attentive d’une mère est irremplaçable pour un enfant », estime Vincent Perrot qui regrette de ne plus pouvoir l’entendre dire : « Mais comment tu t’es coiffé ? Mais pourquoi t’as fait ça ? » Elle était celle qui lui donnait un regard juste avec la critique à la fois positive et négative. « On sait que si pendant toute sa vie il y a quelqu’un sur qui on peut compter quoi qu’il arrive, ce sont les parents », a analysé celui qui a rappelé avoir perdu son père très jeune.

C’est grâce à ses proches qu’il dit avoir réussi à surmonter cette terrible épreuve. « J’ai des enfants et une femme merveilleux qui font que l’avenir est là, mais c’est dur », a expliqué Vincent Perrot à Jordan DeLuxe. Son passage dans l’émission de Non Stop People semble lui avoir fait du bien. Cette interview lui a (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - « Un Nouvel An avec des jauges » : chez Pascal Praud, le Dr. Martin Blachier prévient les Français
PHOTOS - Michelle Pfeiffer célèbre ses 27 ans de mariage... Qui est son époux David E. Kelley ?
VIDEO - Carla Bruni fan des Mystères de l'amour : cette confidence surprenante
PHOTOS - Fiançailles de Kate Middleton et William : 10 ans après, retour sur un cliché culte
Melania et Donald Trump font chambres à part : quand les employés de la Maison-Blanche ont tout découvert