VIDÉO - Tristesse d'Ibrahim Maalouf après son tweet sur "le manque de diversité”

·1 min de lecture

Ibrahim Maalouf se désole. Invité de l’émission C à vous, diffusée sur France 5 ce mardi 12 janvier, le trompettiste franco-libanais est revenu sur son clash avec la violoniste Zhang Zhang après qu’il a dénoncé le manque de diversité dans la musique classique. “C’est un constat triste, amer, que je fais depuis très longtemps, mais je n’en parle pas”, a-t-il rappelé. Après avoir trouvé le courage de porter sa voix, celui qui a été innocenté après avoir été accusé d'agression sexuelle en juillet dernier, regrette d’avoir été “lynché sur les réseaux” et “menacé de mort”.

Alors que son indignation a déclenché une pluie de critiques, “deux possibilités” s’offraient à Ibrahim Maalouf. “Ou bien je fais ce que ma femme, ma mère, ma famille, mes sœurs m’ont dit, c’est-à-dire : ’Ibrahim, ne fais pas de problème. Reste tranquille à la maison. On ne sait pas de quoi ces gens sont capables. Tais-toi. On n’a pas besoin de faire des problèmes. Aujourd’hui, ça se passe bien pour toi.’“, a-t-il d’abord expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine. Avant de développer la seconde : “J’ai l’autre option de dire : ’Attendez, est-ce qu’on va accepter cette intimidation ? Est-ce qu’on va accepter de ne pas pouvoir seulement le dire ?” L’intéressé regrette alors d’avoir pris la foudre, non seulement des internautes mais également de la part d’une “musicienne extraordinaire”. D’autant qu’il rappelle ne pas avoir “fait de politique”, mais simplement une remarque.

Le 1er janvier dernier, le musicien avait en effet (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Alain Finkielkraut licencié de LCI : qui est son épouse Sylvie ?
Roi de Thaïlande : retour en prison pour sa concubine... pour une raison inattendue !
Meghan Markle lâchée par la nounou d'Archie... contre son gré
Mort de Claude Brasseur : son fils Alexandre partage des messages lourds de sens
Alain Finkielkraut écarté de LCI: "Je suis victime d'un monde de délire collectif"