VIDÉO - "Tourner avec Gérard Depardieu, ça frôle le cinéma animalier" : Gérard Jugnot se lâche

·1 min de lecture

Gérard Jugnot garde un souvenir particulier du tournage de Boudu (2005) avec Gérard Depardieu. Sur le plateau d'On est presque en direct, ce samedi 28 novembre sur France 2, il a déclaré que diriger l'acteur est une expérience qui "frôle le cinéma animalier". Puis a repris son sérieux après ce trait d'humour : "C’est un acteur magnifique."

À Laurent Ruquier, l'animateur du talk-show, il a confié qu'on dirige l'acteur "très facilement" : "C’est une bête à jouer [...] On dit moteur, il ne s’arrête pas." Avant de concéder : "Il fait des choses particulières parfois, il y a des sorties de route mais je n’en ai pas eues trop". Gérard Jugnot se souvient juste d'une déconvenue que le comédien, actuellement sous le coup d'une enquête pour viol, lui a fait subir : une "triple fracture ouverte" dont il s'est relevé après trois semaines de convalescence.

Si l'on en croit le Bronzé, lorsqu'il s'agit de l'acteur aux 1001 anecdotes, le positif surpasse le négatif : "C’est vraiment Boudu, c’est Raspoutine [...] On peut lui en vouloir, il peut être décevant mais moi je ne lui en veux pas. C'est un type admirable." Si Gérard Depardieu ne fait pas l'unanimité, nul doute qu'il continue de fasciner.

Lire la suite sur le site de GALA

The Crown : la famille royale britannique en colère, le gouvernement obligé d'intervenir
VIDÉO - Marlène Schiappa est claire : "Je suis le punching-ball de personne !"
Mégalo, Donald Trump se voit en "lion prêt à massacrer les hyènes qui veulent sa mort"...
VIDÉO - Jacques Chirac : ce moment culte où Bernadette a tenté de le recadrer... En vain
Le saviez-vous ? Delphine Wespiser (Miss France 2012) est amoureuse d'un homme de 26 ans son aîné