VIDÉO - Thomas Sotto s’excuse après une erreur sur Jean Castex

·1 min de lecture

Jean Castex est très attaché à ses racines. Né à Vic-Fezensac, dans le Gers, le Premier ministre a rencontré son épouse, Sandra Ribelaygue, dans les Pyrénées-Orientales. Deux départements chers à son cœur. Dans le JT de 20 heures ce samedi 29 mai, Thomas Sotto a évoqué les origines du chef du gouvernement, après la diffusion d'un reportage sur l'enseignement immersif, qui suscite la polémique ces derniers jours. En effet, le Conseil constitutionnel a censuré deux articles de la loi sur la protection et la promotion des langues régionales, le vendredi 21 mai. Une décision qui a déclenché l'ire de nombreux manifestants à travers la France. "Le Catalan Jean Castex, qui revendique souvent ses origines, a senti venir le problème, semble-t-il, puisqu'il a missionné deux députés sur le sujet cette semaine", a déclaré le journaliste de France 2. Une exactitude qu'il a tenu à corriger dans la suite du journal.

"Je vous ai dit tout à l'heure que Jean Castex était catalan. Il est catalan d'adoption, mais d'origine, il est bien gascon, notre Premier ministre", a précisé Thomas Sotto. Dans une interview accordée à Sud-Ouest en 2010, le locataire de Matignon racontait : "Pour des raisons de santé, je suis allé très jeune dans les Pyrénées-Orientales où, fait majeur, j’ai rencontré ma femme avant de m’implanter dans ce beau département. Je reste bien entendu très attaché à Vic, où j’ai encore de la famille et des amis : les origines, c’est comme les convictions, il ne faut jamais les renier !" (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Karine Ferri dévoile une photo d’elle ado pour la fête des Mères
Angelina Jolie perd une bataille contre Brad Pitt : elle ne cache pas sa déception
Emmanuel Macron en jet-ski : une photo tout sauf anodine
"Cela m’appartient" : Anne Sinclair, ce qu’elle refuse de dire sur DSK
VIDÉO - Serge Lama ému évoque l’accident qui a coûté la vie à sa fiancée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles