VIDÉO - Thierry Beccaro, ancien enfant battu : "J'ai pardonné à mon père"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2018, Thierry Beccaro racontait son enfance marquée par la maltraitance, mais aussi son parcours de vie, dans le livre Je suis né à 17 ans. Des confidences fortes sur les violences qu’il avait subies de la part de son père, depuis son plus jeune âge, dans le but de sensibiliser les lecteurs. Le 4 novembre dernier, l’ancien présentateur du jeu télévisé Motus a publié Ma résilience à moi, un second ouvrage dans lequel il évoque son évolution, après avoir été un enfant battu et avoir vu sa mère prendre des coups.

Invité ce lundi 8 novembre sur le plateau de C à vous, il a donné de ses nouvelles et parlé de la manière dont il s’est reconstruit, après son passé douloureux. "La résilience, c’est continuer à vivre, c’est réussir à s’en sortir, mais en ayant toujours sur les épaules ce fameux sac à dos", a expliqué Thierry Beccaro, qui a finalement "pardonné" à son père malgré ses actes. "Le seul regret que j’ai, c’est que, j’aurai bien aimé, (…) qu’il me demande pardon", a affirmé le comédien de 65 ans, qui n’aura malheureusement jamais entendu les mots qui auraient pu l’aider à avancer plus facilement dans la vie.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Philippe Manoeuvre "attaqué" au couteau par Johnny Hallyday : ce bras de fer qui a mal tourné
"Merci à tous..." : Charlene sort du silence après son retour à Monaco
VIDÉO - Clémentine Célarié et la perte de ses cheveux : "Vous avez l'impression de mentir à tout le monde »
Charlene de Monaco : à peine rentrée, elle a déjà prévu de repartir !
Thomas Pesquet n'a pas d'enfant : l'astronaute s'explique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles