Vidéo. Pour survivre à la crise, des entreprises conçoivent des bornes de gel hydroalcoolique

"C'est un véritable succès. On est nous-même un peu surpris, on n'est pas loin des mille devis sur ce type d'appareilC'est ce qu'explique Xavier Sleiter, responsable commercial de "La barrière automatique ", une entreprise située à côté de Lyon. Jusqu'à la crise du Covid-19, on fabriquait ici des barrières. Désormais la société connaît un grand succès avec ses distributeurs de gel en libre accès et sans contact. Ils sont capables de dispenser de 10.000 à 15.000 doses sans besoin d'être rechargés. Présentées comme étant très résistantes aux intempéries et au vandalisme, ces bornes ont déjà conquis la Métropole de Lyon, qui commence à en équiper l'espace public. Se réinventer pour ne pas faire faillite Cet exemple est loin d'être le seul. A Caen, Alès, dans l'Eure-et-Loir ou en Bourgogne....la liste des entreprises qui ont décidé de se lancer dans ce business ne cesse de s'allonger. Comme à Longvic en Côte d'or, dans un atelier de menuiserie, spécialisé dans la production de stands en bois. Le coronavirus a mis à l'arrêt les 47 salariés. Après un mois et demi de chômage partiel, David Butet, le directeur, a décidé de prendre les devants. "Une nuit, je me suis réveillé en me disant qu'il fallait qu'on se diversifie. J'ai alors eu cette idée de réfléchir à la création d'un distributeur de gel hydroalcoolique" raconte-t-il. Nouvel objet incontournable du mobilier urbain ? Ces bornes automatiques, imaginées en urgence pour répondre à une crise sanitaire inédite, vont rapidement devenir incontournables dans nos villes. Mais pour combien de temps ? Pour ces entreprises, ce marché florissant risque également d'être éphémère. Ou, au contraire, ces distributeurs vont-ils s'installer durablement dans nos paysages urbains ? Il est pour l'heure trop tôt pour savoir à quel point cette épidémie va changer, sur le long terme, nos habitudes et notre environnement.