VIDÉO - La stratégie de vaccination d'Emmanuel Macron en question : "On est en phase de rodage"

·1 min de lecture

Depuis ce lundi 27 décembre, la campagne de vaccination a débuté en France, bien après notamment le Royaume-Uni et les États-Unis. Une première Française de 78 ans, Mauricette, a été vaccinée à Sevran. Des Dijonnais ont également eu accès au vaccin. Les personnes âgées sont pour l’heure prioritaires. Sur le plateau de Punchline, émission diffusée sur CNews et présentée par Laurence Ferrari, le Dr Djillali Annane a tenté de justifié la stratégie vaccinale du gouvernement. "Je crois qu’il faut admettre que, dans cette phase de démarrage vaccinal, qu’on soit dans une phase de rodage. Effectivement je peux admettre ça car il y a beaucoup de paramètres inconnus dans l’équation, mais le rodage, il ne doit pas durer plus de 10, 15 jours", indique-t-il.

Le Dr Djillali Annane s’étonne néanmoins du fait que les soignants "fragiles" ne sont pas également prioritaires. "Il faudra accélérer considérablement le rythme, c’est totalement incompréhensible que les professionnels de santé, qui sont atteints de pathologie chronique, fragiles, d’un certain âge, ne fassent pas partie de la première vague de vaccination contrairement à l’Allemagne ou l’Angleterre", révèle-t-il. "Il y a quelques éléments d’incompréhension (…) si on n'accélère pas le processus, il y aura une incompréhension très profonde y compris des soignants".

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - La princesse Eugénie, Zara Tindall... Les bébés attendus en 2021
Camille Lacourt : qui est sa compagne Alice Detollenaere ?
Stéphane Plaza s’en mord les doigts : il ne parlera plus de sa vie intime
"Elle ment !" : Amel Bent met en garde ses fans contre une grosse arnaque
Le saviez-vous ? Le frère d’Enrico Macias est mort dans l’accident de voiture de Serge Lama