VIDÉO. "Société de vigilance" contre l'islamisme : Emmanuel Macron est "dans la surenchère", critique l'islamologue Rachid Benzine

franceinfo

En affirmant, lors de son discours à la préfecture de police mardi, souhaiter "bâtir" une "société de vigilance" pour combattre l'islamisme, Emmanuel Macron est "dans la surenchère" et ne cherche pas à "apaiser" la situation, estime l'écrivain Rachid Benzine, islamologue et chercheur associé au Fonds Paul Ricœur, invité de franceinfo ce mardi. Selon lui, la "frontière" risque d'être "ténue" entre "cette idée de la société de la vigilance" et celle de "la société de la suspicion et de la délation".

franceinfo : Dans son discours à la préfecture de police de Paris, lundi, Emmanuel Macron a parlé d'"hydre islamiste". Est-ce la bonne métaphore pour décrire le danger qui nous menace ?

Rachid Benzine : En tout cas, c'est une bonne métaphore pour tenter de décrire une situation qui est complexe, parce qu'il y a mille et un visages de l'islamisme. Ce que l'on peut regretter au niveau de la parole du président de la République, c'est qu'il n'aille pas jusqu'au bout. Nous sommes un peu hypocrites : à la fois nous dénonçons le salafisme et les Frères musulmans, et en même temps nous allons en Arabie Saoudite pour des questions financières et économiques. Il y a un discours paradoxal qui ne me paraît pas très clair là-dessus. Et ensuite, il ne va pas jusqu'au bout, me semble-t-il, quand il dit : "Nous faisons (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi