VIDÉO - "Un second tour Eric Zemmour Marine Le Pen" : Caroline Fourest n'exclut rien pour 2022

·1 min de lecture

"Moi je ne sais pas si on aura pas un second tour Eric Zemmour - Marine Le Pen, a affirmé Caroline Fourest, sur le plateau de C à vous, ce 19 février. Je n'en sais rien au jour d'aujourd'hui." Si Marine Le Pen ne sourirait pas d'une candidature du journaliste, l'essayiste Caroline Fourest, elle, imagine même un scénario de face à face entre les deux au second tour de la présidentielle 2022. "Je préfère penser à tout, moi, franchement", a-t-elle lâché devant l'étonnement général.

Mais alors comment en arrive-t-elle à envisager cela ? Selon Caroline Fourest, la crise économique que l'on risque de vivre l'année à venir, ajoutée aux attentats passés et à la fatigue post-pandémie pourraient clairement faciliter un tel scénario. "Je pense qu'il y a une grande place pour les démagogues à cette élection", explique la militante féministe. Elle dit comprendre que les Français n'aient pas envie de rejouer un second tour "où ils son obligés de voter utile et non pas de voter pour quelqu'un qui les enthousiasme un peu plus que ça".

Quant aux cartes qu'avait jouées Emmanuel Macron en 2017, qui lui a permis de "marcher un peu sur les corps intermédiaires" et dégonfler ainsi l'appétit pour le vote extrême, pour Caroline Fourest cela ne "marche qu'une fois". Mais si elle a du mal à envisager qui pourrait renverser la table, il se pourrait aussi qu'Eric Zemmour ne soit tout simplement pas candidat. Car si le polémiste, qui s'illustre quotidiennement sur CNews, s'organise discrètement avec ses (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kim Kardashian demande le divorce d'avec Kanye West
Cagnotte pour les obsèques de Tonton David : "Nous n'avons pas assez d'argent" expliquent ses enfants
"Il m'a mis 0 car j'ai refusé ses avances" : Aurélie Filippetti victime d'un professeur pendant ses études
VIDÉO - Affaire Patrick Poivre d'Arvor : "Quelque chose d'assez industrialisé" selon le journaliste du Parisien
Olivier Duhamel accusé d’inceste : cette nouvelle enquête qui vise le politologue