VIDÉO - « On s’est fait piéger » : Christophe Castaner revient sur le couac à l’Assemblée

·1 min de lecture

Christophe Castaner sort du silence. Le mardi 3 novembre, un couac a eu lieu à l'Assemblée nationale. En effet, une prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 14 décembre a été votée en première lecture, et non pas jusqu'en février comme le souhaitait le gouvernement. Et pour cause, les députés de la majorité n'étaient pas assez nombreux en séance, pour soutenir le projet de loi.

Ce lundi 9 novembre, le président de La République en Marche à l'Assemblée qui n'en est pas à sa première polémique depuis le début de l'épidémie de coronavirus, était invité sur le plateau de C à Vous sur France 5, présenté par Anne-Elisabeth Lemoine. L'occasion pour lui de s'expliquer sur ce couac. "Mardi soir, à 21 heures, nous n'étions pas assez nombreux dans l'hémicycle. Une demi-heure après nous étions 96 députés, nous étions présents. (...) Il y a un truc qui se fait régulièrement de la part de l'opposition, c'est ce qu'on appelle 'le coup du rideau.' C'est-à-dire se mobiliser au maximum de sa capacité et à un moment donné être au maximum, quand les autres ne sont pas assez mobilisés alors qu'ils devraient l'être", a déclaré le député des Alpes de Haute-Provence. Et de poursuivre : "On a fait une faute, celle de ne pas assez se mobiliser. Je suis le premier responsable de cela parce qu'à 21 heures je n'étais pas là. J'y étais à 22 heures, et j'y étais samedi jusqu'au vote de l'état d'urgence sanitaire."

À la grande surprise des journalistes de l'émission, Christophe Castaner a reconnu l'erreur (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le “coup de pub” de Meghan Markle et Harry ne passe (vraiment) pas
Boris Johnson étrillé par son ex-épouse : “C’est le sujet qui m’intéresse le moins”
Melania Trump pressée de divorcer? “C’est une prisonnière par choix”
VIDÉO - Laeticia Hallyday en fait-elle trop avec Jalil Lespert ? « Qu’elle arrête de s’afficher »
VIDÉO - Liane Foly dans Mask Singer : "J’assume tout"