VIDÉO - Le regret de Marine Le Pen à propos du débat avec Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Les plans de coupe, son grand regret. En mai 2017, Marine Le Pen s'est prêtée au débat d'entre-deux tours avec Emmanuel Macron. Deuxième manche traditionnelle de tout scrutin présidentiel. Invitée à s'exprimer dans le documentaire Face à face pour l'Élysée, récemment diffusé sur l'antenne de LCP, la présidente du Rassemblement national s'est rappelée d'une condition à laquelle elle a accepté de se soumettre. À savoir, les plans de coupe qui laissaient voir ses réactions aux propos de son adversaire, alors que celui-ci s'exprimait au même moment. Une technique qui n'avait pas été utilisée depuis 1974 et qu'elle n'avait d'abord pas souhaité accepter.

"Emmanuel Macron souhaiterait avoir des plans de coupe", a-t-elle été informée au moment des faits. Après avoir exprimé son refus, Marine Le Pen est confrontée à une réponse qui la pousse à se plier. "Il aura des plans de coupe et pas vous", lui aurait-on soufflé. "Et en réalité, je cède au chantage. Je n'aurais pas dû le faire mais j'ai cédé au chantage", s'est souvenue la fille de Jean-Marie Le Pen, un sourire amer aux lèvres. "J'ai trouvé la méthode un peu cavalière." Son ex-bras droit, Florian Philippot, s'est remémorée de la raison de son refus initial. "On voulait rester vraiment concentré sur ce que les deux protagonistes avaient à dire. On ne voulait pas qu'il y ait des éléments de forme qui viennent parasiter ou perturber", a-t-il déclaré, toujours dans Face à face pour l'Élysée. Le souhait d'un débat impartial, donc.

Le choix (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Le roi et la reine du Bhoutan si fiers de leur fils cadet qui fête son 1er anniversaire
"Terriblement déçu" : pourquoi Charles en veut vraiment à Meghan et Harry
Procès de la honte pour Ernst August de Hanovre : son avocat dénonce "des préjugés" à son encontre
VIDÉO - "On va pas faire comme M. Véran" : Jean Castex vacciné, il ose une petite blague
Olivier Véran satisfait du reconfinement : "Sa ligne a gagné"