VIDÉO. Pas de reconfinement : "La situation est difficile mais pas hors de contrôle", justifie Stanislas Guerini, délégué général de LREM

franceinfo
·1 min de lecture

"Je crois que depuis le premier jour de la crise, le gouvernement n'a jamais manqué de courage, y compris quand il s'agit de prendre des décisions qui étaient difficiles et quand on était sous le feu des critiques, insiste Stanislas Guerini, délégué général d'En Marche, invité du 8h30 franceinfo, dimanche 14 février. Il n'y a qu'une seule ligne, celle de la responsabilité. Celle de la constance aussi", défend-il, interrogé sur le fait que le gouvernement ne prend pas de mesures de reconfinement ni de fermeture des écoles, une décision taxée de manque de courage par certains élus locaux.

>> Covid-19 : l'article à lire pour comprendre le nouveau variant du coronavirus qui sévit au Royaume-Uni

"La situation est difficile, notamment avec les variants. (Mais) elle n'est pas hors de contrôle, estime le délégué En Marche. (...) On voit que (ne pas reconfiner) est un choix payant, qui permet de faire en sorte que le pays continue à vivre. (...) Chaque jour que l'on réussit à tenir, c'est un jour de gagné", conclut Stanislas Guerini, affirmant que le "gouvernement n'a pas de leçon de responsabilité à recevoir".

Interrogé sur le rôle des élus locaux, et notamment sur le fait que le maire d'Issoudun (Indre) a rouvert un musée malgré les interdictions, Stanislas Guerini juge que "cela n'est pas responsable, (...) il faut évidemment condamner ce type de décision. (...) Il y a des injonctions contradictoires de la part des élus locaux, ceux qui veulent desserrer ce qu'ils veulent, ou (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi