En vidéo, les princesses Leonor et Sofia d'Espagne ont un message pour les jeunes confinés

Ségolène Forgar

Les deux filles du roi Felipe VI et de la reine Letizia d’Espagne ont exprimé toute leur solidarité aux jeunes du pays, confinés à la maison depuis plusieurs semaines.

La princesse Leonor d'Espagne a adressé, ce jeudi 23 avril, un message vidéo aux jeunes Espagnols confinés, comme elle, à la maison, en raison de la pandémie de coronavirus. Pour cette rare prise de parole, la princesse des Asturies, première dans l'ordre de succession à la couronne d'Espagne, était accompagnée de sa sœur cadette Sofia, qui fêtera son 13e anniversaire à la fin du mois.

S'exprimant face caméra, les deux adolescentes ont débuté leur allocution avec un simple "hola". "Nous avons été, comme des millions d'enfants, durant plus d'un mois à la maison et sans pouvoir aller à l'école à cause de cette pandémie, essayant de continuer à vivre de la meilleure façon possible", a insisté Leonor dans cette séquence diffusée par le Palais. Après quoi, sa petite soeur Sofia a enchaîné : "Il n'est pas nécessaire d'être plus âgé pour réaliser l'énorme difficulté que nous connaissons en Espagne et dans d'autres pays."

En vidéo, la princesse Leonor d'Espagne a fait sa première intervention publique

Un mot pour le personnel soignant

Les deux filles du roi Felipe VI et de la reine Letizia d'Espagne ont ensuite rappelé que de nombreux enfants avaient perdu leurs grands-parents ou des proches et connaissent des jours difficiles. Dans ce contexte, elles ont tenu à remercier "toutes les personnes qui aident et prennent soin des autres de tant de manières". "Vous êtes tous importants. Merci", a conclu la princesse des Asturies. Avant que sa cadette ne rajoute : "Espérons que tout ça s'arrête bientôt."



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

Juan Carlos et Felipe d'Espagne, les rois démocrates
Letizia d'Espagne et Kate Middleton, quand la reine de l'élégance rencontre la duchesse du style
William, Victoria, Albert... Ces princes et princesses mariés par amour à des roturiers
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame