VIDÉO - "Je prépare quelque chose..." : la surprise de Jean-Jacques Bourdin pour 2022

·1 min de lecture

Si 2022 est une année majeure en France, marquée par l'élection présidentielle, elle constitue également une période particulière pour Jean-Jacques Bourdin. Car ce sera pour le journaliste sa dernière saison sur l'antenne de RMC. Invité dans C à vous ce 31 mai pour célébrer les 100 ans de la radio, le présentateur a évoqué cette dernière année d'exercice. "Je vous promets que dans cette année présidentielle, je vais y aller à fond", a prévenu le journaliste, qui interroge chaque matin des personnalités politiques. Et de révéler : "Je prépare quelque chose".

Mais que les plus curieux passent leur chemin : Jean-Jacques Bourdin n'en révèlera pas plus. "Je ne vous dirai rien car sinon les politiques vont être prévenus !", a-t-il ajouté, avant de conseiller à ses futurs invités de "se préparer". Malgré ce silence assumé, le journaliste a quand même laissé quelques indices. Ainsi, il ne remettra pas en place sa "question politiquement concrète", séquence durant laquelle il piégeait la plupart de ses invités en posant une question souvent révélatrice d'une déconnexion de certains responsables politiques.

L'un des exemples les plus célèbres reste celui de Myriam El Khomri. En novembre 2015, Jean-Jacques Bourdin avait interrogé la nouvelle ministre du Travail sur le nombre de fois qu'un CDD pouvait être renouvelé. Question à laquelle son invitée avait botté en touche. "Ça marchait très bien car on a eu des moments extraordinaires mais finalement, on ne retenait que ça de l’interview", (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "La flamme est toujours là" : Sylvie Vartan n'oubliera jamais Johnny Hallyday
Nicolas Mahut en larmes à Roland-Garros : son fils se précipite pour le consoler
VIDÉO - "Il m'a donné le goût du beau" : l'hommage de Sylvie Vartan à Yves Saint Laurent
Charlotte Casiraghi et Dimitri Rassam : leurs mères Caroline de Monaco et Carole Bouquet s'entendent-elles ?
Deuil spécial pour Vittoria et Emmanuel-Philibert de Savoie : ils perdent un cousin... et un farouche opposant