Vidéo. En Pologne, des poupées hyperréalistes pour surmonter un deuil périnatal

·2 min de lecture

Et si de faux bébés pouvaient aider de jeunes mamans à faire leur deuil après une fausse couche, un avortement ou la perte d’un enfant ? C’est en tout cas ce que pensent certains spécialistes. BBC Mundo a réalisé un reportage en Pologne, pays où le taux de fécondité est parmi les plus bas du monde.

Apparues dans les années 1990, les poupées “reborn” permettent à certaines femmes de faire un véritable travail thérapeutique, après la perte d’un enfant, une fausse couche ou un avortement. En Pologne, une artiste, Barbara Smolinska a créé son entreprise, Reborn Sugar Babies, qui fabrique des poupées hyperréalistes. Le reportage de BBC News Mundo explique les bienfaits de ces poupées.

En effet, ces poupons, qui ressemblent à de vrais nourrissons, apportent de l’aide, notamment dans le processus de deuil périnatal. Pour Elzbieta Sobolewska, psychologue, “ces poupées peuvent être un bon moyen de surmonter le traumatisme mais à une condition : qu’elles ne remplacent pas la réalité”.

Surmonter le drame

Il y a trois ans, peu avant son mariage, Olga a vécu un drame, elle s’est confiée à BBC Mundo. La jeune femme a été victime d’une fausse couche au bout de six semaines de grossesse. Choquée et dévastée par la nouvelle, elle a vu un psychologue et un psychiatre. Afin de surmonter le drame, ils lui ont prescrit des médicaments, qui n’ont rien arrangé.

C’est à ce moment qu’on lui a parlé des poupées “reborn”, elle confie :

Elle ressemblait douloureusement à un nouveau-né. Je regardais une poupée mais dans mon esprit c’était le bébé qui n’avait pas vu le jour. Elle suscitait en moi beaucoup d’émotions, pas toujours positives. J’avais instauré toute une routine, je m’en occupais chaque jour comme si c’était un vrai bébé. Mais au bout d’un certain temps, soudainement, j’ai arrêté de le faire. J’ai senti que je n’en avais plus besoin. Alors j’ai décidé de la revendre pour qu’elle aide une autre personne.”

Ces poupées plus que réalistes sont aujourd’hui vendues entre

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles