Vidéo : la police iranienne détruit des milliers de bouteilles d’alcool ? Pas cette fois

Une vidéo virale postée début mai 2019 montre des agents des forces de l’ordre et des civils détruire une très importante quantité de bouteilles d’alcool. Une scène dont beaucoup de publications prétendent qu’elle se passe en Iran... ce qui est faux. "Horreur en Iran, leur cruauté n’a pas de limite, c’est tragique. Certaines ont douze ans d’âge, d’autres quinze et même dix-huit", affirme le message accompagnant le plus souvent la vidéo, relayée notamment par des comptes et des forums conservateurs russes (ici et là), vénézuéliens ou encore indiens. Dans la plupart des versions partagées, la vidéo n’a pas de son. Comment savoir que la scène se passe au Pakistan et non en Iran ? En faisant une recherche d’image inversée de la vidéo, on peut trouver une autre version avec du son. Or, les personnes ne parlent pas en persan, ni en aucune autre langue parlée en Iran, mais en ourdou, la langue officielle du Pakistan. On y voit de plus un homme portant une casquette et un uniforme blanc typiques d’un commandant de marine. Or il porte des manches courtes, une tenue qui n’existe pas dans la marine iranienne. Enfin, en regardant avec attention les casquettes des deux hommes qui jettent les bouteilles d’alcool, on peut noter qu’il y est écrit "Pakistan". En cherchant "Pakistan customs" ("douanes pakistanaises") sur un moteur de recherche, on peut retrouver des images d’agents des douanes pakistanaises portant des casquettes arborant un logo identique. Quand et où cette scène a-t-elle eu lieu ? Ces images montrent en fait la destruction de plus de 3 milliards de roupies (près de 17,72 millions d’euros) de biens de contrebande par les douanes pakistanaises le 25 avril 2019.Selon le média local Independent News Pakistan, "les douanes pakistanaises ont cassé des bouteilles d’alcool et un immense tas de narcotiques a été brûlé dans la périphérie de Karachi. Interdites en République islamique [du Pakistan], 59 000 bouteilles de bières et de spiritueux ont été brisées." La rédaction des Observateurs a pu retrouver une vidéo de cet événement, prise par l’agence Associated Press (AP). Sur ces images et sur celles de la vidéo virale, on peut reconnaître une même ligne de briques de béton ainsi qu’une tractopelle jaune sur le côté droit du terrain. Dans les deux vidéos, la zone où les bouteilles sont accumulées est délimitée par des sacs en plastique blancs. Une pratique courante en Iran, mais pas cette fois Si cette vidéo n’a donc rien à voir avec l’Iran, cette façon de détruire les bouteilles d’alcool est cependant courante dans la République islamique. Produire, détenir ou consommer de l’alcool est illégal en Iran et peut valoir jusqu’à un an de prison et 74 coups de fouets.

Une vidéo virale postée début mai 2019 montre des agents des forces de l’ordre et des civils détruire une très importante quantité de bouteilles d’alcool. Une scène dont beaucoup de publications prétendent qu’elle se passe en Iran... ce qui est faux.

"Horreur en Iran, leur cruauté n’a pas de limite, c’est tragique. Certaines ont douze ans d’âge, d’autres quinze et même dix-huit", affirme le message accompagnant le plus souvent la vidéo, relayée notamment par des comptes et des forums conservateurs russes (ici et ), vénézuéliens ou encore indiens. Dans la plupart des versions partagées, la vidéo n’a pas de son.



Comment savoir que la scène se passe au Pakistan et non en Iran ?

En faisant une recherche d’image inversée de la vidéo, on peut trouver une autre version avec du son. Or, les personnes ne parlent pas en persan, ni en aucune autre langue parlée en Iran, mais en ourdou, la langue officielle du Pakistan.

On y voit de plus un homme portant une casquette et un uniforme blanc typiques d’un commandant de marine. Or il porte des manches courtes, une tenue qui n’existe pas dans la marine iranienne.


Enfin, en regardant avec attention les casquettes des deux hommes qui jettent les bouteilles d’alcool, on peut noter qu’il y est écrit "Pakistan". En cherchant "Pakistan customs" ("douanes pakistanaises") sur un moteur de recherche, on peut retrouver des images d’agents des douanes pakistanaises portant des casquettes arborant un logo identique.

Quand et où cette scène a-t-elle eu lieu ?

Ces images montrent en fait la destruction de plus de 3 milliards de roupies (près de 17,72 millions d’euros) de biens de contrebande par les douanes pakistanaises le 25 avril 2019.

Selon le média local Independent News Pakistan, "les douanes pakistanaises ont cassé des bouteilles d’alcool et un immense tas de narcotiques a été brûlé dans la périphérie de Karachi. Interdites en République islamique [du Pakistan], 59 000 bouteilles de bières et de spiritueux ont été brisées."

La rédaction des Observateurs a pu retrouver une vidéo de cet événement, prise par l’agence Associated Press (AP).


Sur ces images et sur celles de la vidéo virale, on peut reconnaître une même ligne de briques de béton ainsi qu’une tractopelle jaune sur le côté droit du terrain. Dans les deux vidéos, la zone où les bouteilles sont accumulées est délimitée par des sacs en plastique blancs.




Une pratique courante en Iran, mais pas cette fois

Si cette vidéo n’a donc rien à voir avec l’Iran, cette façon de détruire les bouteilles d’alcool est cependant courante dans la République islamique.

Produire, détenir ou consommer de l’alcool est illégal en Iran et peut valoir jusqu’à un an de prison et 74 coups de fouets.