VIDÉO - Polémique sur les obsèques filmées de Johnny Hallyday : "Les cons crient très fort", tacle Claude Lelouch

·1 min de lecture

Il n'en démord pas. Plus de trois ans après la mort de Johnny Hallyday, Claude Lelouch ne regrette pas d'avoir filmé ses obsèques en l'église de la Madeleine à Paris. Et face aux critiques qui ont suivi son initiative, en décembre 2017, le réalisateur proche des Hallyday a eu un message à adresser à ses détracteurs. "Les cons crient très fort (...) ça m'amuse", a-t-il glissé avec le sourire dans L'Instant de Luxe, diffusé sur Non Stop People. Et de se justifier : "Mon métier, c'est de filmer. (...) C'est normal que je filme." Vocation qui l'anime depuis sa plus tendre enfance.

"Si je ne filme pas à l'enterrement de Johnny, j'ai le sentiment de me trahir moi-même. Je suis là pour témoigner de mon temps, de mon époque." "Né avec le cinéma" et le suivant depuis six décennies, il campe donc sur ses positions. Pour lui, ses images étaient, avant tout, "un cadeau pour la famille" de l'idole des jeunes. "J'ai fait un petit film pour eux." Un cadeau qu'il n'a pas encore remis aux proches de Johnny Hallyday. "Mis de côté", le film a cependant déjà un futur acquéreur, désigné par le cinéaste. "Je vais le donner à Laeticia, bien sûr", a assuré Claude Lelouch.

Des propos faisant écho à ses précédentes explications. En mai 2019, le cinéaste de 83 ans se défendait dans les colonnes du magazine Paris Match, rattrapé par le tollé suscité par ses images des obsèques du Taulier. "Sans une caméra, je ne suis rien. J’ai toujours filmé. Ma vie, mes enfants, les événements en 68. C’est mon journal (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Thomas Hugues et son ex Laurence Ferrari, stars de TF1 : "On faisait partie des 5% des Français qui gagnent le mieux leur vie"
Le roi de Thaïlande sadique ? Les détails horrifiants de l’agression de sa soeur
Donald et Melania Trump : combien ça coûte de les fréquenter à Mar-a-Lago ?
Julie Depardieu : sa "grosse culpabilité" après la mort de son frère Guillaume
Sarah Ferguson met encore les pieds dans le plat avec la famille royale