VIDÉO - « Les pharmaciens ne jouent pas le jeu » : Martin Blachier s’agace

·1 min de lecture

Après un retard à l'allumage, les autotests sont enfin autorisés en France, depuis le 12 avril 2021. Seul hic : contrairement à de nombreux pays européens comme l'Allemagne, ils ne sont disponibles qu'en pharmacie et non en grande surface. Habitué aux plateaux de télévision, lui qui est de retour sur celui de Punchline ce mercredi 21 avril, Martin Blachier y voit encore "un fiasco." Et pour cause, selon lui, "les pharmaciens ne jouent pas le jeu" et ne croient aucunement en l'efficacité des autotests Covid-19. Constat auquel il a abouti en s'appuyant sur des "retours de terrain", comme il l'explique.

Face aux anonymes qui souhaiteraient se procurer un autotest, les pharmaciens s'interposeraient, encourageant plutôt leurs clients à se soumettre à un autre dépistage, à effectuer dans leurs commerces. L'appât du gain les animerait à en croire l'épidémiologiste. "S'ils font le test eux-mêmes, c'est bien plus intéressant pour eux que de vendre un autotest", résume l'expert en santé publique, "le fait de vendre un autotest, c'est quelque chose qui leur rapporte strictement rien." Le docteur Martin Blachier s'agace et estime que les pharmaciens ne ferait que saboter cette nouvelle stratégie. "Si on voulait que ça plante, on pouvait pas s'y prendre mieux !" Il recommande cependant une autre option : la mise à disposition des autotests en entreprise pour relancer l'économie.

Jouerait-il, encore, avec le feu ? Accoutumé aux apparitions sur les écrans, il l'est tout autant aux polémiques. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laurent Kerusoré (Plus belle la vie) « le cœur en ruine » : il partage une triste nouvelle
Le prince Harry en froid avec ses cousines Eugénie et Beatrice ?
Kate Middleton et William retrouvent le sourire après les obsèques de Philip
VIDÉO - "François Hollande avait fait pire" : Pascal Praud incisif
Emmanuel Macron ne lâche rien : "Je présiderai jusqu’au dernier quart d’heure"